Le Petit Braquet, Coup de Chapeau à
  Visiteurs :     visiteurs  / /
Chronique n° 12
 
 

Lucien Michard

 

Coup de chapeau à ...

 

Lucien MICHARD (1903 - 1985) - Coureur cycliste sur piste !

 

Lucien Michard,


Ce nom ne vous dit probablement rien ou alors il s’agit d’un vieux souvenir d’écolier qui évoque pour vous le célèbre manuel Lagarde et Michard que des générations d’enfants ont parcouru, distraits mais obligés.

Non ce n’est pas du créateur de ce livre scolaire dont je vais vous parler cette fois ci mais de Lucien Michard. On retrouve peu de trace de la vie de Lucien Michard, pourtant son palmarès plus qu’éloquent, en fait, à mon sens, avec Daniel Morelon et Florian Rousseau l’un des plus grands pistards français de tous les temps.

Lucien MICHARD est né le 17 novembre 1903 dans la banlieue parisienne, à Epinay sur Seine. Très vite son intelligence, sa souplesse et sa nervosité le propulse sur le devant de la scène. A à peine 19 ans il est déjà champion de France de vitesse amateur. Dès 1924 il est considéré comme un des meilleurs sprinteurs de sa génération car cette année là il remporte pour la deuxième année consécutive le championnat du monde amateur avant de s’imposer dans l'épreuve des jeux olympiques et le championnat de Paris.

Lucien MICHARD apprend vite et bien et dès 1927 il s'empare de la couronne mondiale chez les professionnels mettant ainsi  fin à la période des colosses. De petite taille, mais bien proportionné, il succéda en effet à une génération de grands gaillards (l'australien Bob Spears en 1920 et le hollandais Peter Moeskops de 1921 à 1926) au sommet de la hiérarchie mondiale. Intelligent, fin tacticien, très véloce, il conserva son titre en 1928, 1929 et 1930. Il fallut une monumentale erreur du juge belge Alban Collignon pour qu'il soit privé de la couronne aux mondiaux de Copenhague en 1931. Il est vrai que ce fut au profit de Falk Hansen un danois, qui devenait ainsi prophète  en son pays. La roue tourne et le titre allait désormais tourner le dos à Michard qui allait trouver son maître en la personne du phénoménal belge Jeff Scherens, vainqueur de 1932 à 1937 (puis une septième fois en 1947) et qui allait le battre en 1932 et 1933 en finale du tournoi mondial.


Lucien Michard - Albert Richter 1932

 

A l'époque Michard gagne fort bien sa vie, il est au sommet de la hiérarchie et il arrive à se produire une centaine de fois par an sans être obligé de faire des six jours, épreuves usantes s'il en est. En parcourant d’ailleurs son palmarès on s’aperçoit que le cyclisme sur piste était à l’époque très populaire et que beaucoup de villes françaises possédaient au moins une piste extérieure : Lorient, Cholet, Valenciennes, Roanne, Nice, Tarbes, Brest, Cognac, Amiens, Reims, Clermont, Bordeaux ont vu se produire Lucien Michard.

En fin de carrière, associé à Louis Chaillot, champion olympique de tandem en 1932, il réalisa quelques remarquables performances en tandem, établissant plusieurs records du monde.

 

 

 

C'est à peu près à cette époque qu'il lança également sa propre marque de cycles qui connut un vrai succès commercial.

 

Plaque publicitaire en tôle émaillée
(cycles Michard)

Pour conclure je vous invite à jeter un œil sur le formidable palmarès, d’un homme discret, qui a dominé sa spécialité pendant de nombreuses années à la fois par ses remarquables qualités physiques, son envie de gagner mais aussi par son grand sens tactique.

Alors chapeau Monsieur Michard pour la passion que vous avez mis dans l’exercice de votre métier et pour votre carrière exemplaire.

Lucien Michard est décédé le 1er novembre 1985.

de gauche à droite :
Lucien Michard - Henri Lemoine - Michel Pecqueux - Fernand Mithouard - Louis Gérardin - Charles Lacquehay - Georges Wambst
(image : source mémoire-du-cyclisme)

Un palmarès extraordinaire.
- Recordman du monde du 500 m lancé: 29" 800, 1932
- Recordman du monde du kilomètre lancé: 1' 07" 200, 1931
- Recordman du monde du 1/2 mile: 56" 200, 1931
- Recordman du monde du 3/4 de mile départ arrêté: 1' 29" 200, 1931
- Recordman du monde en tandem du 500 m départ arrêté (avec Louis Chaillot): 34" 800, 1938
- Recordman du monde en tandem du 1/2 mile départ arrêté (avec Chaillot): 52" 800, 1938
- Recordman du monde en tandem du 3/4 de mile départ arrêté (avec Chaillot): 1' 08", 1938

- Champion Olympique de vitesse 1924
- Champion du monde de vitesse 1923 (amateur), 1924 (amateur), 1927, 1928, 1929, 1930 (2èm: 1931, 1932, 1933;    3ème: 1925, 1926 ; 4ème en 1934, 1935, 1936)
- Coupe d'Europe: 1935 (2ème 1936, 3ème : 1934)
- Champion de France de vitesse: 1924, 1925,1927, 1928, 1929, 1930, 1933, 1934, 1935, (2ème : 1932, 1936;
   3ème : 1931, 1937, 1938)
- Champion de France de vitesse militaire: 1924

- Critérium International: 1936
- Critérium National: 1934, 1936 (2e: 1933, 1935)
- Critérium National d'hiver: 1937
- Challenge Victor Goddet: 1932, 1935
- Grand Prix Riguelle: 1922
- Grand Prix de Paris: 1922, 1924, 1930, 1931, 1932, 1935, 1936 (2e: 1923, 1926, 1928)
- Grand Prix de l'UVF: 1924, 1925, 1926, 1928, 1931, 1932 (2e: 1923; 3e: 1933, 1934)
- Grand Prix de la République: 1925, 1927, 1929, 1932 (3e: 1934)
- Grand Prix de la Toussaint: 1926
- Grand Prix de Copenhague: 1927, 1929, 1930 (3e: 1936)
- Grand Prix d'Angoulême: 1928
- Grand Prix de Clermont: 1928, 1932
- Grand Prix de l'UCI: 1929, 1930, 1933, 1937 (2e: 1926, 1931, 1935, 1936; 3e: 1934)
- Grand Prix de Brest: 1934
- Grand Prix d'Amiens: 1934, 1935
- Grand Prix de Reims: 1934
- Grand Prix d'Alger: 1935
- Grand Prix de Cologne: 1935
- Grand Prix de Cognac: 1936

Pour résumer....
- Champion Olympique de vitesse en 1924.
- 6 titres de Champion du Monde de vitesse.
- 13 titres de Champion de France de vitesse.
- 5 Records Mondiaux sur piste.

INSOLITE :

 

 


 
 

 Copyright©Le Petit Braquet || Version V.01 || Nov2005     Auteur de l'article : Alain Rivolla