Le Petit Braquet, Coup de Chapeau à
  Visiteurs :     visiteurs  / /
Chronique n° 16
 
 

Ned Overend

 

Coup de chapeau à

 

Ned OVEREND

 

 

 

Pour la première fois depuis que cette chronique existe, nous allons non pas sortir des sentiers battus selon l’expression consacrée mais plutôt nous y aventurer au sens propre en rendant un hommage au premier grand champion du VTT : Ned Overend.

Ned Overend est peu connu en dehors du petit monde du mountain bike pourtant il s’agit d’un authentique champion, un athlète hors du commun qui depuis 30 ans brille dans de nombreuses disciplines. Né le 20 août 1955 à Taiwan, Edmund (Ned est un diminutif) fils d’un diplomate américain a passé son enfance en Ethiopie et en Iran avant que sa famille ne retourne au pays. Alors qu’il est étudiant Ned commence à s’essayer à de nombreux sports : course à pied, triathlon, course sur route et body surfing (Le body surf consiste à surfer les vagues sans aucun autre équipement qu’une paire de palmes).

C’est au début des années 80,  au moment même où le mountain bike prenait son envol que Ned Overend commence à le pratiquer. Durant cette période ce touche à tout brille dans de nombreuses disciplines. Il termine par exemple 24ème du très célèbre Ironman d’Hawai en 1980, il remporte des courses à pied surtout des courses de côte, des courses cyclistes sur route, des triathlons et monte sur le podium de plusieurs marathons. En 1983 il participe avec les professionnels à la célèbre « Coors Classic »  qu’il termine à une honorable 35ème place au général. Peu à peu il trouve sa voie et s’oriente de plus en plus vers le VTT où ses grandes qualités athlétiques (c’est d’abord un grimpeur endurant) et techniques vont faire merveilles.

Il sera encore champion du Colorado sur route en 1985 mais désormais et pendant de nombreuses années sa carrière va se faire sur un mountain bike

NED OVEREND

Ned Overend

 

Installé à Durango au Colorado, comme Missy Giove et John Tomac deux autres grandes stars mondiales du VTT, Ned sera de toutes les nouvelles aventures de ce sport en train de naître.

A Durango, Ned bénéficie d’un  environnement idéal pour la pratique de son sport. Située au pied des montagnes de San Juan dans un vaste espace naturel préservé cette petite ville d’à peine 30 000 habitants dont le nom vient du basque « urango » ville d’eau est probablement la capitale américaine du mountain bike.

C’est d’ailleurs ici, dans la ville de Durango, qu’eurent lieux les premiers championnats de monde officiels de VTT en 1990. Bien évidemment Ned n’allait pas laisser échapper le titre.

Lorsqu’on l’interroge sur les raisons qui ont fait qu’il s’est orienté vers le VTT plutôt que la route il répond que le VTT est un sport plus individuel et qu’au moins au début cela représentait pour lui moins de déplacement entre les compétitions. Il explique même que ses premiers succès ont un lien avec sa pratique du motocross qui lui a donné une excellente lecture du terrain et des trajectoires.

Pendant 10 ans, Ned Overend va s’installer au sommet de la hiérarchie d’une discipline en construction. Il va très vite devenir l’homme à battre et malgré une opposition forte et jeune il va rester en haut de l’affiche jusqu’en 1994 où à l’age « canonique » de 39 ans il remportera deux épreuves de coupe du monde. Son palmarès compte aussi le titre de champion du monde de cross country VTT UCI en 1990, deux titres officieux en 1987* et 88* sous l’égide de l’IMBA (International Mountain Bicycling Association) et 6 titres nationaux.
 

(Jusqu’en 1989 une seule discipline existe, la descente et le cross country ne sont pas encore deux épreuves distinctes) Note de l’auteur.

Ned, fidèle à Specialized depuis 1988, n'a jamais eu d’entraîneur, il utilise rarement un cardio fréquence-mètre et planifie ses entraînements seul. Son coté self made man, sa réussite exemplaire ont fait de lui un homme très populaire aux USA. Beaucoup ont cherché à comprendre le secret de sa réussite et de sa longévité, à ces questions Ned répond simplement en évoquant le plaisir qu’il prend à faire ce qu’il fait, du mieux possible, sans état d’âme.
Pour lui ses performances et la durée de sa carrière sportive tiennent d’abord en une alchimie parfaitement réussie entre un entraînement intense et des périodes réelles de récupération. Un équilibre qui est, selon lui, rarement atteint par les athlètes qui ont toujours peur de ne pas en faire assez.
"I'm not a compulsive trainer," he says. "I've always trained less volume than my peers. I'm not afraid to get some rest."
« Je ne suis pas un maniaque de l’entraînement. Je me suis toujours moins entraîné que mes adversaires. Je n’ai jamais eu peur de prendre un peu de repos. »
Plus intéressant à mon sens est ce que dit Ned par rapport à la souffrance de l’athlète. On comprend dans ses propos qu’il a en fait toujours privilégié la qualité à la quantité et que pour une discipline où les courses atteignent rarement trois heures il s’agit d’un choix judicieux.
"Most successful endurance athletes have a different way of experiencing hard training," he explains. "They embrace it as something positive. If you look at it in a positive way, there is less mental stress about it, and stress needs recovery too." In other words, if pain is viewed as an asset rather than something to be endured, then hard training can actually be fun, and your brain doesn't need to recover from fun.

“La plupart des sportifs d’endurance ont une vision différente de l’entraînement intensif. Ils le considèrent comme quelque chose de positif. Si vous le regardez d’une manière positive cela génère moins de stress et le stress lui entraîne un besoin de récupération. En d’autres termes, si la douleur est considérée comme un bénéfice plutôt que comme quelque chose que l’on endure alors l’entraînement intensif peut devenir un plaisir et votre cerveau n’a pas besoin de récupérer de ce qu’il considère comme un plaisir »

On sent bien dans ses propos une véritable philosophie dans sa façon de conduire sa préparation physique, dans sa volonté permanente de se documenter et d’expérimenter des modes d’entraînements lui permettant de progresser encore, le tout sans stress, méthodiquement.

Je sais bien qu’aujourd’hui il est de bon ton de ne plus parler de Lance Armstrong mais ce que nous explique Ned me fait beaucoup penser à Armstrong en 1999 et 2000. A certains moments, dans les cols du Tour de France, en le voyant, le visage émacié, les yeux fixés vers un objectif lointain, j’avais cette impression là, je me disais qu’il avait la faculté de déconnecter son cerveau de la douleur physique et que c’était ce qui faisait la différence.

Au début de 1996, Ned annonça qu’il prenait sa retraite du circuit pro VTT. Etait ce la fin de carrière d’un homme passionné des sports d’endurance.

“I knew I was retiring in 1996, but I knew I wasn't planning to stop racing," he says.
Il est comme cela Ned, quand il dit qu’il se retire cela ne veut pas dire qu’il va arrêter la compétition.

1996 c’est aussi l’année de création des premiers championnats du monde de Xterra. Cette discipline peut connu en France était finalement taillée à la mesure de Ned. Il s’agit pour ceux qui ne connaissent pas l’Xterra d’une sorte de triathlon tout terrain. En effet une course de Xterra est composé en général de 1,5 km de natation suivi de 30 km de VTT et de 10 km de course à pied sur des pistes de terre et de boue.

Durango, le charme désuet d’une ville de campagne américaine

Sans cesse à la recherche des innovations tant sur le point technique qu’en matière d’entraînement Ned Overend a trouvé dans l’Xterra une autre discipline à sa mesure. Troisième aux mondiaux pour sa première participation, il termine second en 1997 avant de décrocher la couronne mondiale en 1998 et 1999.


"It reminds me of the early days of mountain biking," he says of the XTERRA series races. "A lot of these courses are like an adventure."
« Cela me rappelle les débuts du Mountain Bike déclare-t-il à propos des épreuves d’Xterra. Beaucoup de ces courses sont encore un peu une aventure »
Ned raconte même que lors d’une compétition dans le New Jersey durant le trail il se trouva face à un ours…

En plus de l’Xterra, Ned a participé ces dernières années à de nombreuses épreuves de ski de fond, de cyclo cross, de triathlon, des grimpées cyclistes… Il prétend s’entraîner entre 12 et 15 heures par semaine soit à peine moins que lorsqu’il faisait réellement du VTT en compétition.

Un journaliste américain a comparé Ned au petit lapin rose d’une fameuse publicité pour des piles, ce petit lapin qui continue toujours à avancer alors que les autres, les batteries à plat se sont arrêtés depuis longtemps. L’image est finalement criante de vérité et l’on ne peut qu’être admiratif devant l’énergie et la motivation intacte de Ned après 25 ans de compétition. Certains d’entre vous pensent peut être que Ned est un ours qui ne pense et ne vit que pour le sport pourtant cela ne semble pas du tout être le cas. Ned est marié, il a des enfants et il dit très souvent qu’avoir une famille et les obligations que cela implique lui a permit de trouver son équilibre et d’avancer.

Au départ mécanicien auto, il est aujourd’hui un des piliers du service Recherche et Développement de Specialized et il participe activement à l’IMBA (International Mountain Bicycling Association). Il intervient également dans différentes structures visant au développement du trail et quand il lui reste un peu de temps il apprécie les bons vins et les motos (les grosses cylindrées).


Décembre 2006
Ned devient champion des USA de cyclo cross
catégorie 50/54 ans

 Voici ce que pense Ned du sport de compétition

“It's good for the body, good for the soul. And it's in my blood”
« C’est bon pour mon corps, bon pour l’esprit et c’est dans mon sang » 

C’est une excellente conclusion, alors chapeau monsieur Ned Overend, chapeau pour votre volonté sans faille, pour cette passion du sport qui vous anime et qui vous vous fait courir encore et encore…

 PalmarèsPalmarès

1980
24ème  Hawaii Ironman Triathlon
1er Kendall Mountain Run
2ème Pikes Peak Marathon
1er Imogene Pass Mountain Run
1981
1erKendall Mountain Run (new record)
2ème Pikes Peak Marathon
1er Imogene Pass Mountain Run
1982
2ème Estes Park Marathon
1983
1er Grand Junction Stage Race
1er Morgul Bismarck Road Race
1er Iron Horse Road Race
3ème du championnat cycliste de l’Etat du Colorado
35ème Coors Classic
1984
Vice champion sur route de l’Etat du Colorado
1er Pacific States Suntour Mountain Bike séries
1er Crested Butte MTB Stage Race
2ème du champion des USA de Mountain bike
1985
1er Iron Horse MTB Race
1er Mt. Evans/Bob Cook Memorial course sur route
1er Pacific States Suntour Mountain Bike séries
1er Crested Butte Moutain Bike
Vice champion sur route de l’Etat du Colorado
1986
1er Iron Horse Road Race
1er Iron Horse MTB Race
1er Colorado State Championships
1er Mt. Evans/Bob Cook Memorial Road Race
16ème championnat des USA de cyclisme
Champion des USA de Mountain bike
1987
1er Iron Horse Road Race
2ème Mt. Evans/Bob Cook Memorial course sur route
1er Rage in the Sage
1er Revenge of the Siskiyous
1er du championnat du Colorado de Moutain bike NORBA National Champion
Champion des USA de Mountain bike
1er Championnat d’Europe de Mountain bike
1er championnat du monde de Moutain Bike sous l’égide de Norba (cross et descente)
1988
2ème championnat des USA de Mountain bike
2ème Championnat d’Europe de Mountain bike
1er championnat du monde de Moutain Bike sous l’égide de Norba (cross et descente)
1989
Champion des USA de Mountain Bike
4ème championnat du monde de Moutain Bike sous l’égide de Norba (cross et descente)
1990
Champion du monde de Mountain Bike UCI
Champion des USA
1991
Champion des USA de Mountain bike
3ème des championnats du monde
1992
Champion des USA de Mountain bike
3ème de la coupe du monde
1994
1er de la manche Suisse de la coupe du monde VTT
1er de la manche Italienne de la coupe du monde de VTT
2ème de la coupe du monde
1996
3ème du championnat du monde d’XTerra
1997
2nd du championnat du monde d’XTerra
1998
Champion du monde d’XTerra
1999
Champion du monde d’XTerra
2000
Champion des USA de triathlon d’hiver
2001
Champion des USA d’Xterra
2002
Champion des USA d’Xterra
2004
Champion du Colorado sur route
2006
1er  championnat des USA de cyclo cross catégorie master plus de 50 ans
 

Ned est également l’auteur d’un livre et d’une cassette « Mountain Bike Like a Champion”




 
 
     

 Copyright©Le Petit Braquet || Version V.01 || Nov2005      Auteur de l'article : Alain Rivolla