Le Petit Braquet, Coup de Chapeau à
  Visiteurs :     visiteurs  / /    
Chronique n° 32
 
 

Anne Caroline Chausson

Coup de chapeau à

 

Anne-Caroline CHAUSSON

 

et championne olympique de BMX ...

 

Aux Jeux Olympiques de Pékin, en Aout 2008, Anne Caroline Chausson est entrée dans l'histoire en devenant la première championne olympique de BMX. C'est l'occasion pour nous de rendre un hommage à une très grande athlète qui pendant plus de quinze ans a collectionné les titres mondiaux comme d'autres enfilent des perles.

Anne Caroline Chausson qui vient de prendre sa retraite sportive, était jusqu’aux JO peu connue du grand public car les disciplines qu’elle a marqué de son empreinte toutes ces longues années : descente, dual-slalom et 4-cross sont fort peu médiatisées.

Née le 8 octobre 1977 à Dijon, Anne Caroline Chausson a découvert le BMX à l’âge de six ans grâce à ses deux grands frères qu’elle accompagna sur leur terrain d’entraînement.

Si l’on en croit, Anne Caroline (voir son site http://www.annecarochausson.com), ceux-ci ne la ménagèrent jamais sur le vélo. Elle n’était pas la petite sœur que l’on protège et que l’on aide face aux difficultés. Au contraire la condition sine qua non pour pouvoir les accompagner était d’être à la hauteur et de ne pas leur faire perdre de temps. Là où beaucoup d’autres se seraient découragés Anne Caroline a su, malgré son jeune âge, relever le défi. Elle a du caractère et elle n’aime pas les échecs, alors elle se prend au jeu et se surpasse pour montrer à ses frères ce dont elle est capable. Au Bicross Club de Dijon, elle apprend vite et progresse chaque jour un peu plus. Bientôt elle surpasse toutes les autres filles et elle est sacrée championne du monde en 1992 et 1993. C’est cette même année que des copains de l’équipe de France de BMX dont Cédric Gracia l’incitent à découvrir le VTT. Immédiatement Anne Caroline est séduite par cette nouvelle discipline et malgré quelques belles gamelles elle décroche très vite son billet pour les championnats du monde qui se déroulent à Métabief dans le Jura, le 19 septembre 1993. Alors que l’on attend plutôt Nolwen Lecaer qui domine la descente en France à cette époque, Anne Caro surprend tous le monde et décroche le titre de championne du monde junior de descente à peine deux mois après avoir découvert cette discipline. C’est le déclic, dès lors Anne-Caro décide de raccrocher le BMX pour se consacrer désormais uniquement à la descente. Son style puissant mais toujours très fluide est inégalable. La regarder descendre est un plaisir, elle donne l’impression que tout est facile, limpide qu’il suffit de se laisser glisser. Bien souvent elle creuse des écarts importants avec les autres filles engagées. Pendant une décennie, grâce à ses qualités naturelles mais aussi à force d’un travail acharné, Anne Caroline va régner sans partage sur la descente féminine en décrochant sans interruption la couronne mondiale de 93 à 2003 (en junior en 93/94/95 puis en sénior de 96 à 2003). Elle va décrocher la bagatelle de 55 victoires UCI ainsi que 4 coupes du monde successives. A la voir triompher ainsi avec aisance on pourrait se dire que les choses se font naturellement et que seul le talent suffit mais ce serait une grosse erreur que de s’arrêter à l’apparente facilité d’Anne Caroline. Son style limpide masque un énorme travail. Anne Caroline Chausson est une battante prête à faire beaucoup de sacrifices pour atteindre l’objectif qu’elle s’est fixé. Des qualités intrinsèques énormes et beaucoup de courage, d’abnégation et de motivation voilà peut-être le secret de la réussite de cette championne hors du commun.

Bientôt gagner ne lui suffit plus et elle se passionne également pour la vitesse et les conditions extrêmes. Ainsi en 97, comme Eric Barone chez les hommes, elle s’attaque au record de vitesse sur neige. Elle établit aux Arcs un nouveau record du monde avec 187,990 km/h.

Anne Caro est une perfectionniste, une éternelle insatisfaite très exigeante avec elle-même car elle veut toujours être la meilleure et être reconnue comme tel. Ainsi en 1999, elle a le sentiment qu’il lui faut s’exiler aux USA pour ne pas s’endormir dans la routine et pour progresser encore. Le VTT est né aux Etats-Unis et c’est là bas qu’elle va chercher la reconnaissance qui lui manque en Europe où le VTT de descente comme d’ailleurs l’ensemble des disciplines de tout terrain, après l’engouement des premières années, retombait tout doucement dans l’oubli. Elle part en compagnie d’un autre descendeur, Cédric Gracia, avec la ferme intention d’avancer et de battre les américaines sur leur terrain. Elle va tenir son pari toujours avec cette espèce d’aisance qui la caractérise et elle réussit l’exploit de s’imposer lors des Norbas (championnat US) en 1999 ce qui même pour une championne de son talent n’était pas une chose acquise à priori.

Les voyages forment dit on la jeunesse mais ils sont aussi très usant et après quatre années d’incessants allers retours entre le vieux et le nouveau monde, Anne Caro s’épuise et se démotive. Elle essaye pour rebondir de se lancer dans de nouvelles compétitions : le dual-slalom à partir de 2000 et le 4 cross à partir de 2002. Dans les deux cas, la couronne mondiale est au rendez vous mais cela ne suffit plus à Anne Caro qui considérant qu’elle a définitivement fait le tour de la question, envisage de terminer en beauté sa carrière lors des championnats du monde 2004 qui se déroulent aux Gets. Hélas pour elle, une mauvaise chute lors de l’entrainement du matin, l’oblige à renoncer à la finale. Anne Caroline n’a pas le caractère pour accepter de s’arrêter sur une blessure et sur un échec. Elle souhaite mettre un terme à sa carrière quand elle le veut et comme elle le veut, c'est-à-dire avec une nouvelle médaille d’or en descente. Le titre mondial qu’elle a obtenu en 4 cross quelques jours plutôt ne la contente pas car pour elle la descente est la discipline reine du VTT. Après une longue convalescence (6 mois) elle reprend la compétition et comme elle l’avait décidé, elle réussit à décrocher l’or aux mondiaux 2005 de Lugano. Anne Caroline décide donc de s’arrêter sur ce 19ème titre mondial alors qu’elle n’a pas encore 28 ans. Dotée d’un palmarès hors du commun, elle n’a plus envie de tout sacrifier pour son sport néanmoins elle ne coupe pas tous les ponts comme le font souvent les sportifs de haut niveau lorsqu’ils arrêtent la compétition. Au contraire, Anne Caroline lève simplement le pied comme si elle était en préretraite et elle continue en 2006 à s’aligner sur des épreuves de renom et s’essaye à la descente marathon. Comme toujours elle ne fait pas de la figuration et sa classe naturelle lui permet de s’imposer lors de la coupe d’Europe de VTT descente marathon.

« Chassez le naturel il revient au galop » dit le proverbe et en ce qui concerne Anne Caroline il s’applique formidablement à son tempérament de battante, de compétitrice née. Après une longue réflexion elle décide de reprendre le BMX qui contrairement au VTT de descente sera discipline olympique pour la première fois à Pékin en 2008. L’objectif écrit elle, le 6 janvier 2007 sur son site est d’abord de se qualifier aux J.O. car c’est la seule chose qui manque à son palmarès.

« 13 ans que je ne suis pas monté sur un bmx, ça fait long et ça va être dur, voir impossible mais c’est une expérience que je suis prête à tenter pour ne rien regretter ! »

Tout est dit. En quelques mots on comprend la volonté inébranlable qui l’anime. Anne Caro ne fait et ne fera jamais les choses à moitié. Lorsqu’elle décide de s’investir dans un projet elle le fait totalement afin que, quel qu’en soit le résultat, elle ne puisse rien regretter.

« Il n'y avait que la magie des Jeux et la médaille d'or qui pouvaient me motiver pour faire tant de sacrifices ».

Il lui faut tout réapprendre, plus qu’un retour aux sources, repasser au BMX ressembla pour elle à une nouvelle naissance.
"Il n'y a pas beaucoup de similitudes entre le VTT de descente et le BMX. Le premier dure cinq minutes, le deuxième est un sprint. La plus grosse différence, c'est qu'en VTT on est seule et que j'ai donc l'habitude de m'organiser", déclare ‘t elle au Nouvelobs après son titre olympique.

Les épreuves de BMX ont pour moi une réelle parenté avec le final d’une épreuve de keirin : il s’agit d’un vrai combat avec sa part d’intimidation, de bluff, et de contacts violents qui font que l’on n’est jamais complètement maître de son destin. C’est peut être ce qui a été le plus dur pour Anne Caroline, habituée comme elle le dit à s’organiser, à tout préparer, à tout prévoir pour que sa course se déroule comme elle l’a décidée.

Elle a du se faire violence pour retrouver une grande explosivité et aller ainsi au contact avec ses adversaires, elle qui, depuis 15 ans, était la reine de l’effort solitaire que constitue la descente.

"Quand Anne-Caroline a un objectif, elle va au bout de la démarche", souligne admiratif Patrick Cluzaud, le Directeur technique national du cyclisme. "Il ne faut pas oublier qu'elle a commencé par le BMX. Mais il lui fallait retrouver l'explosivité pour ne pas se faire déboîter au départ".

En descente seule une erreur de pilotage pouvait l’empêcher de réaliser sa course, ici il lui faut faire avec un élément qu’elle ne peut pas maîtriser : la concurrence.

"J'avais pris l'habitude de courir seule en VTT, alors qu'en BMX on est huit. C'est un sport de confrontation, on ne sait pas ce que font les autres. Il m'a fallu m'investir beaucoup physiquement et psychologiquement. Lors des derniers championnats du monde, j'ai beaucoup appris. J'ai tout remis en ordre pour être bien pour la course olympique". (source le Nouvelobs)

Ce qui est intéressant sur le site d’Anne Caroline Chausson c’est que l’on peut suivre, mois après mois, sa progression vers le titre olympique.

Le 26 février 2007, elle livre ses premières impressions après une semaine au pôle BMX d’Aix en Provence : « Au programme beaucoup d’entrainement physique et de technique, surtout pour moi qui ai du retard sur les autres pilotes. »

Le 22 avril 2007 elle déclare : « Me voici à peine rentrée de ma première expérience Européenne…J’ai été vraiment impressionnée par le gabarit de certaines coureuses comme Kanis ou Shanaze Reade mais surtout par la puissance qu’elles ont en première ligne droite. Il va falloir travailler dur pour partir devant! »

Anne Caro est une gagneuse et elle avance toujours, poursuivant palier après palier, sa progression vers le sommet de la hiérarchie mondiale. Le 20 mai 2007, elle obtient son premier podium lors d’une manche de coupe d’Europe et le 10 juin 2007 elle gagne enfin une manche de coupe d’Europe devant celle qui est considérée comme la meilleure du monde, la britannique Shanaze Reade. C’est peut être ce jour là qu’Anne Caro a montré qu’il faudrait désormais compter avec elle, au niveau mondial.
Le point faible d’Anne Caro restera pendant longtemps le départ. Elle manque un peu d’explosivité et sur une course aussi brève c’est souvent un handicap rédhibitoire. Améliorer ses départs et gagner en régularité furent ses principaux soucis durant ces deux ans de préparation.

« Mais j’arrive enfin à avoir de bons départs et même si ensuite sur la piste je ne suis pas encore constante, je prends confiance. » déclare t elle le 5 mai 2008, pleine de lucidité.

Championne d’Europe en 2007 et vice championne du monde 2008, Anne Caroline Chausson est arrivée aux J.O. de Pékin au sommet de sa progression et comme la grande championne qu’elle est, elle n’a pas raté le rendez vous des J.O. pour la première olympique de cette discipline.

Cette consécration médiatique Anne Caroline l’attendait depuis le début de sa carrière. Le VTT ayant tout doucement, mais surement perdu de l’audience et une couverture médiatique suffisante, c’est cela qu’elle est venue chercher sur la piste de Pékin, au bout de deux ans de travail et une formidable remise en question. Pourtant elle considère que ses titres mondiaux en VTT priment sur sa médaille d’or car ils représentent un investissement de chaque instant. Ils font partie de sa vie…
"Tout ce que j'ai fait auparavant fait partie de mon histoire. Je suis fière de ce que j'ai fait en VTT. Je ne remettrais pas en question ma carrière si je n'avais pas réussi cette course olympique. C'est la cerise sur le gâteau, le truc en plus. J'ai raté un seul championnat du monde sur blessure en 20 ans de carrière. C'est mon destin, ma vie, j'ai la force de croire que quelque chose fait la différence, mais je ne sais pas quoi." (Source le Nouvelobs)

Depuis la fin de l’été, Anne Caroline Chausson est une toute jeune retraitée qui goûte enfin aux joies d’une notoriété au combien méritée. Malgré cela elle n’a pas prit la grosse tête. Elle continue à alimenter son blog comme avant les J.O. avec la modestie qui la caractérise.

Anne Caroline Chausson a, cette fois ci, tourné définitivement la page alors avant de lui souhaiter bonne route vers d’autres défis et une nouvelle vie, loin des pistes et de la compétition, nous voulions modestement lui rendre hommage et la saluer chapeau bas pour sa carrière exemplaire…

Bravo


Palmarès


1992
 Championne du monde de BMX

1993
 Championne du monde de BMX
 Championne du monde junior de VTT descente 

1994
 Championne du monde de VTT descente
Europe Championne d’Europe de VTT descente
France Championne de France de VTT descente

1995
 Championne du monde de VTT descente
Europe Championne d’Europe de VTT descente

1996
 Championne du monde de VTT descente
Europe Championne d’Europe de VTT descente
France Championne de France de VTT descente

1997
 Championne du monde de VTT descente
Europe Championne d’Europe de VTT descente
France Championne de France de VTT descente

1998
 Championne du monde de VTT descente
Vainqueur de la Coupe du Monde de VTT descente
Europe Championne d’Europe de VTT descente
France Championne de France de VTT descente

1999
 Championne du monde de VTT descente
Vainqueur de la Coupe du Monde de VTT descente
France Championne de France de VTT descente

2000
 Championne du monde de VTT descente
 Championne du monde de VTT dual-slalom
Vainqueur de la Coupe du monde de VTT descente

2001
 Championne du monde de VTT descente
 Championne du monde de VTT dual-slalom
Vainqueur de la Coupe du Monde de VTT descente

2002
 Championne du monde de VTT descente
 Championne du Monde de VTT 4-cross
Vainqueur de la Coupe du monde de VTT descente
Vainqueur de la Coupe du monde de VTT dual-slalom
France Championne de France de VTT descente
France Championne de France de VTT dual-slalom

2003
 Championne du monde de VTT descente
 Championne du monde de VTT 4-cross
Europe Championne d’Europe de VTT descente
Europe Championne d’Europe de VTT 4-cross

2004
 Championne du monde de VTT 4-cross
Europe Championne d’Europe de VTT descente
Europe Championne d’Europe de VTT 4-cross

2005
 Championne du monde de VTT descente
Europe Championne d’Europe de VTT descente
France Championne de France de VTT descente

2006
Victorieuse de la Coupe d'Europe VTT Descente Marathon
Victorieuse de la Mégavalanche VTT Descente

2007
France Championne de France de BMX
Victorieuse de la Coupe d'Europe de BMX

2008
Or Médaille d'or aux Jeux olympiques de 2008 à Pékin en BMX
France Championne de France de BMX
Vice championne du monde de BMX
Vice championne d’Europe de BMX

Victorieuse de UCI BMX Supercross World Cup de Copenhague

 

 
 
 
 
 

 

 Copyright©Le Petit Braquet || Version V.01 || Nov2005    Auteur de l'article : Alain Rivolla