. typewriter
lpb
  Visiteurs :     visiteurs  / /  /  
- Ils nous ont quittés
 
 accueil Retour page d'accueil
 

 

Ces talents du sport cycliste qui nous ont quittés ces dernières années.
Le Petit Braquet a essayé de recencer depuis l'année 2012 tous les champions et rendre ainsi hommage à ces figures du peloton.

2015

Pierre JODET

Pierre Jodet est décédé le 9 janvier 2016 à l'hôpital du Blanc. Né le 8 avril 1921 à Vendœuvres, cet excellent cyclo cross-man aura glané près de 500 bouquets au cours de sa carrière. Sélectionné à 9 reprises pour représenter la France au championnat du Monde de la discipline. Champion de France en 1950 - 3ème du Championnat du Monde la même année, vice-Champion du Monde en Italie derrière Dufraisse en 1954, il fut également à 5 reprises vice champion de France entre 1947 et 1957 battu par Roger Rondeaux, André Dufraisse et Georges Meunier.

Sanssone Robert

L'ex pistard néo-calédonien Robert Sassone est mort à l'âge de 37 ans, le 21 janvier 2016. Spécialiste de la piste, il fut champion du monde de l'américaine en 2001 avec Jérôme Neuville. Il a également pris la médaille d'argent du scratch aux mondiaux de Stuttgart en 2003. 3 fois champion de France de l'américaine il a aussi enlevé le championnat d'Europe de la spécialité en 1999 avec Damien Pommereau. Champion de France de la course aux points en 2001, il savait à l'occasion faire parler sa pointe de vitesse sur route comme en témoigne notamment ses victoires d'étapes sur le Tour du Limousin 2002 et sur le Tour de Poitou Charentes 2003. Membre de la grosse équipe Cofidis aux cotés des regrettés Franck VandenBroucke et de Philippe Gaumont, il fut impliqué dans l'affaire de dopage qui a secoué l'équipe en 2004. Que reste-t-il de cette génération qui avait tout pour réussir...

Axel Schandorff

Axel Schandorff, né le 3 mars 1925 à Copenhague et mort le 28 janvier 2016 dans la même ville, était un pistard de grand talent qui a porté haut les couleurs de son pays. Vice champion du monde de vitesse amateur en 1946 et 1948, il obtient également la médaille de bronze de la discipline aux J.O. de Londres en 1948. Champion du Danemark de vitesse à quatre reprises chez les amateurs, il remportera le titre chez les professionnels de 1950 à 1954. Plus tard, il s'occupa des 6 jours de Copenhague avant de diriger la fédération danoise de cyclisme et de faire partie des dirigeants de la Fédération Internationale de Cyclisme Professionnel.

Alex Schandorff  Axel Schandorff

Romain Guyot

Romain Guyot, né le 9 octobre 1992 à Angers et mort le 3 mars 2016 à La Roche-sur-Yon dans un accident de la route, est un coureur cycliste français membre de l'équipe Vendée U de 2011 à 2016.

Romain Guyot se révèle en 2009 lors de sa première année en juniors. Il termine deuxième du championnat de France sur route juniors derrière Warren Barguil et troisième de la Ronde des vallées. Il participe également sous les couleurs de l'équipe de France juniors au Tour d'Istrie (32e), épreuve UCI Coupe des Nations Juniors.

En 2011, il rejoint l'équipe Vendée U.

L'année suivante, il participe au Val d'Ille U Classic 35 (18e) et à la Mi-août en Bretagne. Il se distingue en remportant les Boucles de la Loire.

En 2013, il remporte la difficile troisième étape du Circuit des plages vendéennes à Chantonnay, puis la première étape de la Ronde de l'Isard, une course par étapes montagneuse du circuit espoirs (moins de 23 ans). Il est stagiaire dans l'équipe continentale professionnelle Europcar du 1er août au 31 décembre 20152.

Il était pressenti pour passer professionnel en début de l'année 2016 et aurait pu courir son premier Tour de France.

Il perd la vie lors d'un accident de la route, renversé par un camion, le 3 mars 2016 à La Roche-sur-Yon alors qu'il circulait à vélo au cours d'un entraînement.

(Source : Wikipedia)

Antoine Demoitié

Percuté au sol par une moto alors qu'il venait de chuter sur Gand-Wevelgem, Antoine Demoitié est mort des suites de ses blessures à Lille le 27 mars 2016. Le Wallon avait 25 ans. Né le 16 octobre 1990 à Liège, Antoine Demoitié était membre de l'équipe Wanty-Groupe Gobert. Garçon de grand talent, il était arrivé en début d'année chez Wanty-Gobert après trois saisons prometteuses dans les rangs de l'équipe continentale Wallonie-Bruxelles : 1er du Tour du Finistère 2014, 1er de la 3ème étape du Circuit des Ardennes, 2ème de la Handzame Classic, 3ème du GP La Marseillaise et 4ème de Cholet-Pays de Loire 2015. Antoine Demoitié était apprécié pour ses qualités de puncheur-sprinteur.

Moins de 24 heures après le décès d'Antoine Demoitié, le cyclisme belge a perdu Daan Myngheer. Il n'a pas survécu au malaise cardiaque dont il a été victime lors de la première étape de Critérium International le 26 mars 2016.

Né le 13 avril 1993 à Roulers Daan Myngheer était un espoir du cyclisme Belge. Champion de Belgique chez les Juniors en 2011, 7ème du Circuit Het Nieuwsblad et 15ème du Tour des Flandres Espoirs en 2015, il avait intégrer  l'équipe Roubaix Métropole Européenne de Lille cet hiver après un premier apprentissage du monde professionnel en 2015 chez Vérandas Willems.

Daan Myngheer

Gijs Verdick

Gijs Verdick

Gijs Verdick est décédé lundi 9 mai 2016 à Zwolle aux Pays-Bas. Membre de l'équipe continentale Jo Piels, le coureur néerlandais de 21 ans avait été victime de deux arrêts cardiaques la semaine précédente. Il avait été placé dans un coma artificiel. Verdick a connu un premier arrêt cardiaque dans la nuit de lundi 2 mai, alors qu'il disputait une course en Pologne. A l'hôpital, il avait dû être ranimé une seconde fois avant qu'il ne soit rapatrié aux Pays-Bas. 

Steve Smith

Victime d'un accident de moto cross sur l’île de Vancouver Canada, le descendeur Steve Smith est décédé le 10 mai 2016, à l'âge de 26 ans. Membre de l'équipe Devinci Global Racing, il avait notamment remporté la Coupe du Monde de VTT descente en 2013 et décroché la médaille d'argent lors des mondiaux en 2010. Après deux saisons contrariées par des blessures, il avait fait son retour au plus haut niveau en se classant 2ème de la première manche de Coupe du Monde à Lourdes en avril dernier.

Valentin Petry

Valentin Petry

Valentin Petry est décédé dans la nuit du 25 au 26 mai 2016, des suites d'une longue maladie, à l'âge de 88 ans. Né à Hochheim-am-Main Valentin Petry était l'un des coureurs allemands les plus en vue à son époque, tant sur la route que sur la piste. Valentin Petry était né le 5 mai 1928. Il fut professionnel de 1951 à 1962. Champion d'Allemagne de demi-fond en 1955 et 1957, il remporta le tire en américaine en 1956 et 1959. Sur route il décrocha également le titre national en 1956 ainsi qu'une étape du Tour d'Allemagne l'année précédente.

David Cañada Gracia

David Cañada Gracia

L'ancien coureur professionnel David Cañada Gracia est décédé le 28 mai alors qu'il participait à une épreuve cyclotouriste la Marcha Puertos de Ribargorza, dans la province d'Aragon. L'événement regroupait près de 2000 participants sur un parcours vallonné autour de Huesca. D'après les organisateurs de l'épreuve et le gouvernement d'Aragon, David Cañada aurait heurté un autre cycliste et serait tombé tête première sur la chaussée. La violence du coup serait la cause du décès. Ancien coureur de la ONCE, de QUICK-STEP et de SAUNIER-DUVAL, David Cañada avait remporté le Tour de Catalogne, le Circuit de la Sarthe et le Tour de Murcie. Le coureur originaire de Saragosse était né le 11 mars 1975.

David Cañada Gracia

Jocelyn Lovell (né le 19 juillet 1950 à Norwich en Angleterre et mort le 3 juin 2016 à Toronto (Ontario) est un coureur cycliste canadien. Actif des années 1960 au début des années 1980, il a dominé le cyclisme canadien durant cette période. Multiple champion du Canada, il a été vice-champion du monde du kilomètre en 1978, vainqueur du kilomètre aux Jeux panaméricains en 1971 et 1975, et médaillé d'or aux Jeux du Commonwealth en 1970 et 1978. Il a également participé trois fois aux Jeux olympiques, en 1968, 1972 et 1976.

En 1973, durant un stage en France avec l'équipe du Canada, il « dérobe » une boîte de cookies dans l'armoire à linge d'un hôtel, pour en partager le contenu avec ses coéquipiers. Informé de sa conduite, l'encadrement de l'équipe nationale le suspend pour six mois, ce qui le prive des Jeux du Commonwealth de 1974. Il décide alors de rester en Europe, aux Pays-Bas, pour se frotter aux professionnels. De retour au Canada, il s'aligne sur 5 épreuves des championnats du Canada, et les remporte.

L'année 1978 est un point culminant de sa carrière. Outre trois médailles d'or aux Jeux du Commonwealth, il obtient une médaille d'argent au championnat du monde du kilomètre, où il n'est battu que par le tenant du titre Lothar Thoms.

En août 1983, il est renversé par un camion durant un entraînement. Cet accident le rend tétraplégique et met fin à sa carrière. En 2004, il devient coordinateur de la Spinal Cord Society.

Rudi Altig

Rudi Altig

Né le 18 mars 1937 à Mannheim, le champion allemand Rudi Altig, est décédé le 11 juin 2016 à Remagen, des suites d'une grave maladie. Star du cyclisme allemand des années 60, Rudi Altig s'est construit un palmarès imposant tout au long de sa brillante carrière. Dans son escarcelle, on trouve un titre de Champion du Monde acquis en 1966, sur le circuit du Nurburgring, au terme d'une course qui vit les deux rivaux français, Jacques Anquetil (2ème) et Raymond Poulidor (3ème), se neutraliser. Après avoir remporté chez les amateurs cinq titres nationaux sur piste avec Willy son frère aîné, il enleva deux championnat du monde de poursuite chez les professionnels.

Sur route, ce solide routier-sprinteur (1.85 m pour 82 kg) s'illustra tant sur les classiques : Tour des Flandres 1964, Milan-San Remo 1968, Grand Prix de Franckfort 1970 que dans les grands tours. Malgré ses limites en haute montagne, il remporta la Vuelta 1962 et collectionna les victoires d'étapes dans les grands Tours. Tour de France : 8 étapes, un maillot vert. Il porta le maillot jaune dans quatre Tours de France différents (1962, 1964, 1966, 1969), durant dix-huit jours au total. Giro 4 étapes, Vuelta 6 étapes. Deux fois championnat d'Allemagne sur route, il a également remporté le Tour du Piemont, le Tour d'Andalousie, le trophée Barrachi avec Jacques Anquetil et plus de vingt Six jours.

Rudi Altig qui compte plus de 140 victoires à son palmarès fut aussi contrôlé positif à plusieurs reprises mais à l'époque la lutte antidopage n'en était qu'à ses balbutiements et les affaires étaient le plus souvent bien vite étouffées. Il arrêta sa carrière en 1971, mais ne s'éloigna guère du cyclisme puisqu'il devint directeur sportif chez Puch Wolber et consultant pour différentes chaînes de télévision.

Loretto Petrucci

Loretto Petrucci

Né le 29 août 1929, Loretto Petrucci est mort dans sa ville natale de Pistoia le 17 juin 2016. Professionnel de 1949 à 1960, il a remporté Milan San Remo à deux reprises en 1952 et 53, Paris Bruxelles 53, le Tour de Toscane 51 et le Tour du Latium en 1955, sa dernière victoire. Espoir du cyclisme, il ne confirma jamais vraiment les grandes qualités qui lui avaient permis de briller en 52 et 53 (vice champion d'Italie, 3ème de la Flèche Wallonne et 5ème du Tour des Flandres).

Loretto Petrucci

Loretto Petrucci

Né le 4 avril 1929, Antonin Canavese est décédé le 26 juin 2016 à l’âge de 87 ans. Avec ses frères, Pierre et Dominique, il fut un pilier de l'AVC Aix-en-Provence avant de passer professionnel en 1949. Il compte 19 victoires à son palmarès dont deux Tour de Corse et un Tour du Vaucluse.

Claude-Le-Ber

Claude-Le-Ber

Claude Le Ber, né le 7 juin 1931 est décédé le 14 juillet 2016 à Bordeaux. Professionnel de 1954 à 1958, cet excellent rouleur a représenté la France au mondial individuel de poursuite pro à Cologne en 1954 et sur route à Ballerup dans la banlieue de Copenhague en 1956. Durant sa brève carrière, il a remporté les 2 premières étapes du Tour du Luxembourg 1955, la 6ème étape du Tour du Maroc 1955, les 4ème et 13ème étapes (a) CLM de la Vuelta 1956, Paris-Limoges 1956 ainsi que le championnat de France de poursuite 1955. Considéré comme un grand espoir du cyclisme Français, il possédait un mental trop fragile pour concrétiser au plus haut niveau.

Dominique Arnaud

Dominique Arnaud

Dominique Arnaud, qui se battait contre la maladie depuis plus d'un an, est mort à Dax, le 20 juillet 2016.

Il avait 60 ans. Le Landais fut professionnel de 1980 à 1991. Il a porté les couleurs des équipes Reynolds puis Banesto, Wolber-Spidel et la Vie Claire. L'ancien coéquipier de Bernard Hinault, Pedro Delgado et Miguel Indurain possède à son palmarès trois étapes du Tour d'Espagne, une étape du Tour de Catalogne, une étape du Tour de France (CLM par équipe), un Tour du Limousin, le Grand Prix de Rennes...

L'Aquitain avait créé en 2001, l'Entente Sud Gascogne avec comme objectif de fédérer plusieurs clubs de la région Aquitaine, afin de proposer un programme et un suivi de haut niveau aux espoirs régionaux. L'Entente Sud Gascogne a compté dans ses rangs Matthieu Ladagnous, Mickaël Delage, Pierre Cazaux, Thomas Lebas, Fabien Patanchon, Quentin Pacher...

Daniel Willems

Daniel Willems

L'ancien champion belge Daniel Willems est décédé le vendredi 2 septembre 2016 à l'âge de 60 ans. Professionnel de 1978 à 1985 sous les couleurs notamment des équipes Ijsboerke, Capri Sonne et Boule d'Or-Colnago, il a remporté quatre étapes du Tour de France (en 1981 et 1982) mais aussi des classiques comme la Flèche Wallonne et Paris-Tours. Originaire d'Herentals, comme son illustre aîné Rik Van Looy, Daniel Willems était selon l'expression consacrée un véritable guerrier sur le vélo ce qui lui a permis de décrocher de nombreuses victoires : Tour de Belgique, Grand Prix de Franckfort, Tour d'Andalousie, Quatre jours de Dunkerque. Annoncé un temps comme l'un des successeurs du grand Eddy Mercks, Daniel Willems mit fin à sa carrière à 29 ans après une saison 1985 totalement blanche.

Daniel Willems

Champion olympique de vitesse à Melbourne (1956), champion du monde de la spécialité chez les amateurs (1956, 1957) puis chez les professionnels (1958), Michel Rousseau est décédé le vendredi 23 septembre 2016 à Saint-Yrieix-la-Perche (Haute-Vienne). Il était né le 5 février 1936 à Paris (XVII). Surnommé le costaud de Vaugirard, ce parisien de cœur fut une grande figure populaire de la piste des années 50 et 60.

Originaire de Crozon, Jo Velly était un rouleur exceptionnel, aussi bien sur la piste qu'en contre-la-montre. Passé professionnel en 1961 chez IGNIS, Jo Velly s'est forgé en quelques années un joli palmarès en remportant quelques victoires de prestige comme le Trophée Baracchi (1961 et 1963), une étape du Critérium du Dauphiné Libéré, une étape de Paris Nice, une étape du Tour de Romandie. En 1965, alors qu'il n'avait que 27 ans, Jo Velly raccrochait le vélo pour se consacrer à son métier de chauffeur livreur sur les chantiers de la presqu'île de Crozon. Né le 10 mars 1938, il est décédé le 29 septembre 2016.

Né le 26 octobre 1947, Bernard Dupuch est décédé le 1e novembre 2016 à La Réole. Solide rouleur, ce brillant coureur qui avait rivalisé avec Bernard Thevenet chez les amateurs, ne réussira pas à s'imposer chez les professionnels. Vainqueur d'un très difficile Circuit de la Vienne, pour sa première année professionnel en 1970, il fut ensuite très malchanceux. Début 1971, alors qu' il s'entraine sur la côte d'Azur en compagnie de G. Chappe, C. Guimard et R. Poulidor, il est fauché par une voiture. Le nerf sciatique gravement endommagé, il sera handicapé toute la saison et faute de résultat il se retrouve sans contrat en fin d'année. Il tenta bien de continuer seul mais sans soutien et sans résultat probant, il raccrocha définitivement son vélo durant l'année 72

Né le 14 décembre 1930 à Denderhoutem (Belgique), Edgard Sorgeloos est décédé le 12 novembre 2016. Après avoir été l'équipier de Rik Van Steenbergen, ce petit gabarit fut ensuite l'un des lieutenants les plus appréciés de la célèbre "garde rouge" de Rik Van Looy. Quand il ne jouait pas le rôle d'équipier modèle, Edgard Sorgeloos savait quand l'occasion se présentait, faire valoir ses qualités de routier complet. Professionnel durant seize ans, il décrocha 43 bouquets au cours de sa carrière dont une étape du Tour de France en 1965, deux étapes du Tour de Suisse, une étape de Paris Nice, une étape du Tour de Belgique, A travers la Flandres et Caligari-Sassari à deux reprises.

Etienne FABRE

Etienne Fabre

Étienne Fabre, né le 5 août 1996 à Rodez et mort dans un accident de montagne le 10 décembre 2016 dans le Massif des Bauges (d'une chute dans un couloir entre la Pointe des Arlicots et le Grand Parra), est un coureur cycliste français, membre de l'équipe Chambéry CF à partir de 2015 et stagiaire au sein de l'équipe AG2R La Mondiale en 2016, il était par ailleurs étudiant à l'INSA Lyon

Son palmarès
2012
3e du championnat de France cadet sur route
2015
3e étape du Circuit de Saône-et-Loire
2016
Tour du Charolais
Circuit des quatre cantons
3e étape du Tour de Mareuil-Verteillac-Ribérac
2e du Tour de Mareuil-Verteillac-Ribérac
2e du Grand Prix de la ville de Nogent-sur-Oise
3e du Grand Prix de Saint-Étienne Loire

Source : Wikipédia

 La cycliste Ellen Watters est morte, mercredi 28 décembre 2016, au Nouveau-Brunswick des suites de ses blessures, après une collision avec une voiture, une Volkswagen Golf, lors d'un entraînement à la veille de Noël.
Ellen Watters, jeune canadienne de 28 ans venait de signer avec Colavita-Bianchi pour 2017, largement saluée comme une étoile montante dans le cyclisme canadien, Au printemps dernier, Watters a remporté la première place dans le Tour Kugler-Anderson de Sommerville, une course 80,5 km tenue à New Jersey le Memorial Day.
En Octobre, elle a signé un contrat avec l'équipe Colavita / Bianchi de l'Union Cycliste Internationale Femmes pour la saison 2017.
Elle était membre du programme de course d'Ottawa, le Cyclery.
Sa collègue cycliste Emily Flynn a déclaré : Ellen était une personne enthousiaste heureux avec une passion indéfectible pour le sport.


a déclaré  son amie Emily Flynn

 

Le cycliste suisse Ferdy Kuebler, vainqueur du Tour de France 1950, est décédé jeudi 29 décembre 2016. Il était âgé de 97 ans.

Kuebler, né le 24 juillet 1919, est mort dans un hôpital de Zurich ce jeudi, où il était soigné pour un rhume.

Surnommé « Le Fou pédalant », « L'Homme cheval », il est grand au teint très hâlé. On l'a aussi surnommé le cow-boy à cause de son goût pour les chapeaux Stetson

Ce coureur au palmarès extraordinaire,sera plusieurs fois champion de Suisse de poursuite, de la montagne, de cyclo cross, il gagnera notamment une Flèche Wallonne ainsi qu'un Liège-Bastogne-Liège.

Kuebler a également remporté en1953 la mythique course de Bordeaux - Paris, après 570 kilomètres (356 miles) et plus de 14 heures en selle.

La Suisse perd son plus grand champion cycliste, une légende helvétique.
Ferdy Kuebler s'est eteint paisiblement à l'hopital auprès de son épouse depuis plus de 40ans, Chritina, dont il disait en 2011 "Christina est pour moi le bon Dieu!»


2015   2015

Peder Perdesen

Peder PEDERSEN

Peder Pedersen un des plus grands pistards danois de sa génération, est mort à l'âge de 69 ans, le 9 janvier 2015. Il avait remporté de nombreux titres nationaux et de nombreuses médailles lors des Championnats du Monde sur piste, notamment un titre de champion du monde de vitesse en 1974.  Peder Pedersen  avait eu l'honneur de représenter son pays aux Jeux Olympiques en 1964, 1968 et 1972, avant de mettre son expérience au service des jeunes pistards danois en étant entraîneur national pendant quinze ans, de 1977 à 1992.

Il avait ensuite dirigé la Fédération Danoise de Cyclisme pendant quatorze ans jusqu'en 2005, avant de rejoindre le Comité Directeur de l'Union Cycliste Internationale. Il était fortement engagé en faveur d'un cyclisme propre et il fut notamment  président de la Commission Antidopage de l'UCI (2013-2015). Président de la Commission Piste depuis deux ans, il avait également grandement contribué à la revitalisation du Record de l'Heure.
7 fois champion du Danemark de vitesse amateurs, 1 fois chez les professionnel, il fut également champion Olympique de poursuite par équipe en 1968 et champion d'Europe de vitesse professionnel en 1975.

Claudy Criquielion

Claude CRIQUIELION

Victime d'un accident vasculaire cérébral grave  Claude Criquielion est décédé le 18 février à l'hôpital d'Alost. Né le 11 janvier 1957 à Lessines celui qu'on surnommait "Le Crique" fut professionnel de 1979 à 1991, il a notamment été champion du monde sur route en 1984.

Parmi les 60 victoires que comporte son palmarès il faut également noté le champion de Belgique en 1990, deux Flèche Wallonne, la Classica San Sebastien et le Tour des Flandres. Coureur de classique il était aussi à l'aise dans les courses par étapes comme en témoigne ses victoire lors du Tour de Romandie 1986, du Midi Libre 1986 et 1988. Il termina également 3ème de la Vuelta en 1980,  5ème du Tour de france en 1986 et 7ème du Giro 1989.
Gerrit Voorting

Gerrit VOORTING

L'ancien coureur cycliste néerlandais, Gerrit Voorting est décédé le 30 janvier, à l'âge de 92 ans à Heemskerk (Hollande Septentrionale). Frère de Adrie VOORTING lui aussi coureur professionnel, Gerrit, né le 18 janvier 1923 à Velsen (Pays-Bas) fut pro de 1949 à 1961. Médaillé d'argent de la course en ligne aux Jeux olympiques en 1948,  il a participé à 10 Tour de France de 1950 à 1959.

Il a porté le maillot jaune en 1956 et en 1958 et  il a remporté 3 étapes dont le contre la montre par équipes en 1955. 7ème du Giro en 1954, il a également remporté deux étapes du Tour des Pays Bas..

François Siniscalchi

François SINISCALCHI

Un des grands noms du cyclisme provençal des années 50/60, François Siniscalchi, surnommé " Tchéco", est décédé  le 23 janvier 2015 à Marseille. Né à Boscotrecas en Italie, le 23/09/1929, il avait été naturalisé français le 16 avril 1940. Francis Pélissier l’enrôla sous les couleursde l'équipe La Perle. Coéquipier de H. Koblet, J. Anquetil, A. Darrigade, il a participé à la plupart des grandes épreuves internationales comme le Dauphiné, Paris-Nice, Midi-Libre, Tour de Lombardie mais il n'a apparemment jamais été professionnel.

Rusé, rapide au sprint, il a glané en 20 ans de carrière, de très nombreux bouquets dans les courses amateurs du sud de la France. Il a également terminé 2ème du Tour du Léman  et 14ème de Paris-Nice 1953

Henk Faanhof

Henk FAANHOF

L'ancien cycliste néerlandais Henk Faanhof est décédé le 27 janvier à l'âge de 92 ans dans sa ville natale, Amsterdam.

Henk Faanhof était le plus vieux coureur néerlandais ayant disputé le Tour de France. Il a participé à la grande boucle à trois reprises (1951, 1952 et 1954) et il a remporté au sprint la neuvième étape Angers-Bordeaux en 1954.  Sélectionné aux Jeux Olympiques de Londres en 1948, il fut couronné champion du monde de la catégorie en 1949 à Copenhague.  

Patrick Gaudy

Patrick GAUDY

Le cyclo-crossman belge  Patrick Gaudy est décédé le 9 mars à l'entraînement.  Patrick Gaudy, âgé de 38 ans, circulait dans la rue des Trois Burettes, à Mont-Saint-Guibert, lorsqu'il a été fauché par un camion,  vers 08H30. Il est décédé sur les lieux de l'accident.

Patrick Gaudy, membre de l'équipe continentale Veranclassic-Ekoï, était un des rares coureurs wallons a rivalisé avec les Flandriens en cyclo-cross. Vice-champion de Belgique chez les élites sans contrat en 2014, il avait décroché en janvier dernier la médaille de bronze du championnat de Belgique des élites sans contrat à Erpe-Mere.
Le Wavrien avait été victime d'un grave accident de voiture en 2012, qui avait failli le laisser paralysé. Ancien nageur, il avait débuté les compétitions en VTT à l'age de 15 ans. Après avoir fait le tour de la discipline, Championnats du Monde, d'Europe, Benelux, Nationaux, Coupe du monde, équipe nationale, j'ai décidé depuis 3 ans, de me lancer dans le cyclo-cross.
« J'adore cette discipline méga exigeante, qui demande énormément de travail intensif et de technique sur le vélo. Je suis un compétiteur né! J'ai besoin de me mettre des objectifs et je mets tout en route pour y parvenir. Cet aspect de la compétition me plait énormément.J'ai l'impression d'être dans mes meilleures années au niveau de mes performances et c'est super bon pour la motivation ».

http://www.gaudybrothers.com/

André Brulé
© Jean-Marie Letailleur - collection personnelle

André BRULE

André Brulé nous a quitté dans la nuit du 2 au 3 mars à l'hôpital Antoine-Béclère de Clamart. Il était né à Billancelles (Eure-et-Loir) le 4 février 1922.

Professionnel de 1944 à 1958, il a remporté le Tour du Maroc 1949, une étape du Tour de Suisse  et du Tour du Luxembourg. Il participa au Tour de France de 1948 à 1950 et il termina 12ème en 48 et 14ème en 1950.

André Geneste
Photo:  Jean Francois Geneste
http://www.siteducyclisme.net/

André GENESTE

Ancien coureur dans les équipes Bertin et Alcyon, André Geneste est décédé à Montpellier, le 22 janvier, deux jours avant son quatre-vingt-cinquième anniversaire. Natif de Reims, il avait professionnel en 1952 et 1953, redescendu chez les amateurs il était repassé pro en 59 et 60 avant d'être reclassé indépendant en 1962. A on palmarès, on trouve deux participations au Tour de France (lanterne rouge en 1961) mais également deux victoires u Circuit des Ardennes (1952 et 1960) et le Circuit du Cantal 1964. 

Wielfried David

Wielfried DAVID

Né le 22 février 1946 à Bruges, Wielfried David est décédé le 15 juin à Wingene dans un accident de voiture. Professionnel de 1968 à 1976, équipier fidèle de Walter Godefroot, il a couru chez Peugeot, Flandria et Ijsboerke.

Il a remporté, entre autres, le Tour de Belgique (1968) et le Tour de Romandie (1973), ainsi qu'une étape au Tour de France (1973) et au Tour d'Espagne (1971). 2ème du classement Général de la Vuelta en 1971, il ne confirma jamais ce résultat dans les grands tours mais il accrocha à son palmarès une étape du Tour de Suisse, de Paris Nice, du Dauphiné Libéré ainsi que le circuit Mandel Lys Escaut.

Son épouse, Sonja (66 ans), est aussi décédée dans cet accident.

François Mahé

François MAHE

François Mahé, l'un des piliers de l'équipe de France de cyclisme dans les années 1950, est décédé le 31 mai à l'âge de 84 ans dans le Var où il résidait.

François Mahé était né le 2 septembre 1930 à Arradon, dans le Morbihan. Professionnel de 1950 à 1965, il a participé à 13 reprises au Tour de France avec, pour meilleur résultat, une cinquième place en 1959 sous les couleurs de l'équipe de l'Ouest. François Mahé s'est illustré aussi dans la Vuelta dont il avait terminé l'édition 1961 à la deuxième place, à moins d'une minute du vainqueur, l'Espagnol Angelino Soler. Il a également remporté le Tour du Calvados, le Tour de l'Orne, le Tour de l'Est, deux étapes de la Vuelta, une étape du Dauphiné et une étape de Paris-Nice.

Après sa carrière, il avait ouvert avec son beau-père, l'ancien coureur et directeur sportif Léon Le Calvez, une entreprise de transports à Saint-Maur, dans la région parisienne. 

Chiara Pierobon

Chiara PIEROBON

L'Italienne de 22 ans est décédée le 1er août,alors qu'elle se rendait avec ses coéquipières, à Bochum, au départ du Sparkassen Giro, septième manche de la Coupe du Monde Dames.  D'après un communiqué de presse de son équipe, la formation Top Girls Fassa Bortolo, la coureuse Chiara Pierobon est morte à l'hôpital d'Ingolstadt, où elle avait été admise d'urgence, probablement à cause d'une embolie pulmonaire. 
Née le 21 janvier 1993, Chiara Pierobon devait représenter l'Italie aux Championnats d'Europe de cyclisme sur route, en Estonie, d'après la Gazzetta dello Sport. Chiara Pierobon avait  pris part au Giro Rosa début juillet, terminant 36ème et 10ème jeune.

André Gruchet

André GRUCHET

L'un des grands du sprint français, André Gruchet, est décédé à Challans, en Vendée, à l'âge de quatre-vingt-deux-ans. Né le 17 avril 1933, il a remporté le Grand Prix de Paris de vitesse ainsi que 4 titres de champion de France.

Raymond Goussot

Raymond GOUSSOT

L'ancien routier pistard, Raymond Goussot, habitué du Vel d'Hiv de Paris, est décédé le 16 juillet,  dans sa quatre-vingt-quatorzième année. Originaire de Clamart, il avait débuté sa carrière  sous les couleurs de l'AC Paris avant d'entrer au VC Levallois en 1941. . Professionnel en 1944 et jusqu'en 1956, il se classa pour ses débuts quatrième de Paris-Roubaix..

Sur route, il s'est imposé lors du Grand Prix du Débarquement en 1946 ainsi qu'au circuit des deux Ponts en 1951 , mais c'est sur piste qu'il obtint ses meilleurs résultats. Vainqueur des 6 jours de Saint Etienne en 1949 avec Emile Carrara il remporta également les Prix Hourlier-Comès et Dupré-Lapize à l'américaine.

Retenu pour aller disputer les Six Jours de New-York, il devait prendre l'avion qui s'écrasa avec Marcel Cerdan mais heureusement pour lui son départ fut avancé de 48 heures.

Oscar Théron
http://www.siteducyclisme.net/

Oscar THERON

L'ancien cycliste professionnel clermontois, Oscar Théron, qui fut notamment champion d'Auvergne sur piste et vainqueur de nombreuses courses sur route, est décédé le 2 décembre  à l'âge de quatre-vingt-onze ans. Au cours de sa brève carrière pro il a terminé 2ème du Circuit des Monts du Livradois en 49 et 3ème en 1951.

Il fut professionnel de 1948 à 1951 chez Rochet et La Perle.

Jean-Pierre Van Haverbeke

Jean-Pierre VAN HAVERBEKE

Jean-Pierre Van Haverbeke est mort le 28 novembre  à un mois de son 76e anniversaire.. Avant cela, il fut coureur professionnel de 1960 à 1967 sous les maillots Pelforth, Flandria, Kamomé et Tigra.

Il a remporté le circuit de la Vienne en 1963 et Cassel-Roubaix-Cassel en 1964. Sa carrière fut abrégée par un accident, il choisit alors de se former à l'Institut National des Sports pour continuer à travailler dans le milieu du cyclisme.

Il fut aussi à l'origine des Jeux d'Afrique Centrale. Né le 28 décembre 1939, Jean-Pierre Van Haverbeke a occupé la fonction de Conseiller Technique Régional en Picardie, puis en Provence et en Guadeloupe.

Eric de Vlaeminck

Eric De VLAEMINCK

Né le 23 mars 1945 à Eeklo, Eric De Vlaeminck est  mort le 4 décembre 2015 à Wilskerke. Dans la famille De Vlaeminck le cyclisme est inscrit dans les gènes. Fils de Filibert pro indépendant dans les années 40, Eric était le frère de Roger De Vlaeminck, le père  de Geert (décédé en course) et de Brigitte mais aussi le cousin de Roger et Jozef Six.

Professionnel, de 1964 à 1980, il est le recordman des victoires au championnat du monde de cyclo-cross élites avec sept succès, dont six consécutifs. Il fut également 4 fois champion de Belgique de la discipline. Peu présent sur la route, il y a néanmoins remporté quelques belles victoires : une étape du Tour de France 1968, une étape du Midi  Libre 1969 ainsi que le Tour de Belgique 1969, le Grand Prix du canton de Gippingen 1970 et le Tour du Luxembourg 1970.

Après avoir été entraîneur national, il fut également manager du champion du monde de cyclo-cross Niels Albert. Son histoire est emblématique de la grandeur et de la décadence du cyclisme des années 60/70. Bien que n'ayant jamais été suspendu pour dopage, il fut un temps interné en hôpital psychiatrique probablement à cause des produits utilisés durant sa carrière. Eric De Vlaeminck souffrait depuis plusieurs années des maladies de Parkinson et d'Alzheimer
Georges Meunier

Georges MEUNIER

Georges Meunier, le champion cycliste né le 9 mai à Vierzon s'est envolé ces derniers jours pour la plus longue échappée de sa carrière.

Il a rejoint ses deux fils qui comme lui ont été cyclistes professionnels : Jean-Claude, décédé à trente-cinq ans en 1985 et Alain, décédé en 1980 à l'âge de vingt-sept ans, des suites de blessure d'une chute en course à Salbris. Il était également le grand-père de Nicolas, fils d'Alain, qui lui aussi a été coureur professionnel.

Le Vierzonnais Georges Meunier a été un champion d'exception. Il a connu une carrière éblouissante sur route comme en cyclo-cross, brillant tant au niveau national qu'au niveau mondial.

Vainqueur du Circuit de l'Indre et 3 e du Tour de Corrèze en 1945 en individuel, il intègre l'équipe France Sport-Dunlop en 1946, reprend le statut d'individuel puis signe consécutivement des contrats pros avec Arliguie-Hutchinson (1949), La Perle-Hutchinson (1950-1952 et 1954), La Française-Dunlop (1953), Mercier-BP-Hutchinson (1955), Rochet-Dulop (1956-1958) et Peugeot-BP-Dunlop.

Sur route, il se classe 8 e de Paris-Roubaix et 9 e de son premier Tour de France en 1950. L'année suivante, il remporte la 3 e étape du Tour de France et la classique Paris-Limoges. En 1953, il remporte une nouvelle étape du Tour de France et en 1954, il signe un nouveau succès sur les routes du Tour de France et se classe 6 e de Paris-Nice en 1954 et 4 e de Paris-Nice et des Quatre jours de Dunkerque en 1956.

En cyclo-cross, il est sacré champion de France en 1957 à Bourges et en 1960, termine 2 e en 1950 et 1956 et 3 e en 1951, 1958 et 1959. Jamais il ne décrochera la médaille d'or aux Mondiaux mais terminera 2 e en 1956, 3 e en 1957 et 4 e en 1951.


 

Cette année encore, la disparition de nombreux cyclistes plus ou moins connus nous ont quittés.
Beaucoup n'étaient pas des "stars ou des légendes" de la route, mais tous auront laissé leur nom sur un palmarès, un exploit.
Ils ont été près d'une cinquantaine à tirer leur révérence, champions de France, d'Espagne, routier ou pistard, sprinteur ou grimpeur. Parmis eux, des sportifs très jeunes, victime de leur discipline.

Le Petit Braquet, leur rend un dernier hommage en cette fin d'année.

 

Jaime Huelamo

Jaime Huelamo Jaime Huelamo

est décédé le 31 janvier 2014 à Cuenca, des suites d’une grave maladie. Il avait 65 ans. Au cours de sa carrière, il avait remporté la médaille de bronze au cours de l’épreuve sur route des Jeux Olympiques de Munich en 1972, mais il en sera dépouillé par la suite pour cause de dopage.

Il fut professionnel de 1973 à 1975 au sein de l'équipe KAS. A son palmarès on note la 10ème étape du Tour de l’Avenir 1971, la 7ème étape de la Ruta del Sol 1974, la 5ème étape du Tour d’Andalousie 1974, la 3ème étape de la Vuelta a Los Puertos 1975 et la 3ème place du championnat d’Espagne sur route en 1975.

Charle Bazzano

Charlie Bazzano

Le pistard australien Charlie Bazzano est décédé le 9 janvier 2014. Fils d’émigrants italiens arrivés en Australie en 1926, Charlie Bazzano était né le 10 octobre 1923 à Morano Sul, près de Turin. Au cours de sa carrière qui fut essentiellement australienne, il a terminé 4ème de l’épreuve de sprint des Jeux Olympiques de 1948. Champion d’Australie du sprint amateur en 1947 et 1948, Il a également participé sous les couleurs australiennes aux Jeux du Commonwealth en 1950. 

Charlie Bazzano
Charlie Bazzano à gauche, John Tressider, Roy Moore and Lionel Cox finalistes du mile
par équipe province New South Wales, 2 février  1953 piste d’Hurstville

Guy Butteux

Guy Butteux Guy Butteux

Né le 9 novembre 1921, l'ancien coureur Guy Butteux est décédé le  2 janvier 2014, à l'âge de 93 ans en Nouvelle-Calédonie.

Professionnel de 1946 à 1955, Guy Butteux était originaire du Quimpérois et c’est en Bretagne qu’il forgea l’essentiel de son palmarès.

Bon sprinteur, il remporta notamment en 1947 le Circuit de l'Aulne devant Louison Bobet. Il gagna le Circuit du Trégor en 1951 et 1954 et termina également 2ème du Grand Prix de Plouay en 1949 et 1951.

AAudaire Armand

Armand AUDAIREAudaire Armand

Armand AUDAIRE est décédé le vendredi 20 décembre 2013, chez lui, à Saint-Sébastien-sur-Loire mais la nouvelle ne nous est parvenu qu’au début de l’année 2014.

Il était né le 28 septembre 1924. Professionnel de 1947 à 1959, il porta les couleurs de STELLA, GITANE, ARLIGUIE, ARROW et PEUGEOT. Il participa à 4 Tours de France  et il fut vainqueur de trois circuits de la vallée de la Loire en 1947, 1949 et 1956, de deux circuits de l'Aulne en 1948 et 1957. Vainqueur notamment du Grand Prix de Plouay 1949, de Paris Bourges 1950, des Boucles de la Seine 1953, du Tour de Normandie 1956, il s’imposa également dans un grand nombre de courses et de critérium Bretons.

Jeanné Nell

Jeanné Nell

Un accident tragique survenu en compétition de keirin a coûté la vie au pistard sud-africain Jeanné Nell, le 11 février 2014 sur la piste de Bellville au Cap. Le champion d'Afrique du Sud de keirin 2012 et 2013 et de  vitesse 2013 s'est tué dans un tournoi de sa discipline de prédilection.

Star de la piste sud-africaine, le coureur âgé de 30 ans avait représenté l’Afrique du Sud lors de la manche de Coupe du Monde sur piste de Manchester en 2013.

Kristof Goddaert

Kristof Goddaert

Le 18 février 2014, la Belgique a perdu de manière tragique et brutale, l'un de ses meilleurs coureurs en la personne de Kristof Goddaert.

Le coureur qui portait cette saison les couleurs d'IAM Cycling a trouvé la mort à l’entrainement. Victime d’une chute sur la Straatsburgdok à Anvers, il a été écrasé par un bus qui le suivait...

Vice-champion de Belgique derrière Tom Boonen en 2012, il était passé professionnel en 2008 et il avait porté les couleurs d'Ag2r La Mondiale entre 2010 et 2012. Né le 21 novembre 1986 à Saint-Nicolas, en Flandre-Orientale, Kristof Goddaert était un coureur polyvalent qui comptait à son palmarès plusieurs épreuves derrière derny mais également une étape du Tour des régions Wallonnes.

Kristof Goddaert

Youm Jung Hwan

Youm Jung Hwan Youm Jung Hwan

Le Coréen du sud, Youm Jung Hwan est décédé le 18 février 2014 à la suite d'une crise cardiaque survenue à l'entraînement dans la région de Séoul.

Né le 1er décembre 1985, le coureur membre de l'équipe KSPO avait remporté son championnat national du contre la montre en 2007 ainsi que les championnats continentaux d’Asie de la discipline en 2008.

Il avait également terminé 2ème du Tour de Corée du Sud en 2013 et 3ème en 2012.

Son équipe totalement sous le choc a décidé de ne pas participer au Tour de Langkawi 2014 qui s'élançait quelques jours plus tard. 

Yerlan Pernebekov

Yerlan Pernebekov

Yerlan Pernebekov, coureur kazakh de 19 ans membre de l’équipe Astana Continental, est mort d'un accident vasculaire cérébral, le 14 mars dernier.

Grand espoir du cyclisme kazakh, il avait notamment remporté le championnat d'Asie juniors en 2013. Alors qu'il était en camp d'entraînement avec plusieurs de ses coéquipiers, Yerlan Pernebekov s'est plaint, à l'heure du dîner, de maux de tête sévères.

Il a été immédiatement conduit à l'hôpital, mais les médecins ne purent le sauver. Ils ont expliqué qu' Yerlan Pernebekov avait été victime d'un éclatement de vaisseau sanguin qui a provoqué ensuite un accident vasculaire cérébral.

(source : http://100pour100-velo.com/)

Yerlan Pernebekov

Marek Galinski

Marek Galinski Marek Galinski

 

Marek Galinski est mort le 17 mars 2014 dans un accident de voiture.

Sa voiture a heurté un arbre dans la région de Jedrzejow, dans le sud de la Pologne. alors qu’il rentrait à son domicile.

Il avait participé à quatre Jeux Olympiques : en 1996 (29ème), 2000 (21ème), 2004 (14ème) et 2008 (13ème). Il avait pris la 2ème place de la manche de Coupe du Monde de Sankt-Wendel en 2001, derrière le Suisse Christoph Sausser. et il a été neuf fois champion de Pologne de cross country (2000 et 2004-2011). Marek Galinski était devenu entraîneur de l’équipe polonaise après avoir mis fin à sa carrière en 2012.

Il aurait eu 40 ans, le 1er août dernier. Il était marié et père de deux enfants.

Kay Werner NIELSEN

Kay Werner Nielsen

Le mardi 13 mars 2014, l’ancien pistard professionnel Kay Werner Nielsen est décédé à Copenhague. Il avait 92 ans. Kay Werner Nielsen fut la première star danoise des 6 jours.

C’est en 1951 à Copenhague justement qu’il remporta le premier des 14 courses de 6 jours qu’il gagna au cours d’une carrière qui dura jusqu’en 1961.

C’est lui qui créa le fameux “Team No. 7”, aux couleurs danoises. Son premier partenaire fut Evan Klamer, mais dès 1958, il fit équipe avec Palle Lykke, (décédé l’année dernière) avec qui il triompha dans 8 épreuves de 6 jours. Champion du Danemark de poursuite pendant 13 ans de 1948 à 1960, il ne réussit jamais à conquérir le titre mondial, montant à trois reprises sur les podiums mondiaux : 2ème en 1953, 3ème en 1951 et 1956.

Il tenta de battre le record de l’heure le 08 septembre 1956 au Vigorelli de Milan. Il échoua dans sa tentative mais avec 45,306 km dans l’heure, 7ème meilleure performance sur l'heure à l'époque, il battit le record du Danemark.

Kay Werner NIELSEN

Avec son équipier Palle Lykke Jensen (à droite)
http://feltet.dk/

Hors Holzmann

Horst Holzmann

Horst HOLZMANN, qui fut coureur professionnel de 1952 à 1960) est décédé le 26 février 2014 à Neu-Isenburg (Hessen) à l'âge de 83 ans.

Il était né le 27 avril 1930 dans cette même localité. En 1950, il remporta le Rund um Köln amateur ainsi que le titre de champion d’Allemagne de l’américaine.

Il fut encore champion d'Allemagne amateur sur route en 1951 mais la suite de sa carrière fut moins brillante. Il se spécialisa dans les courses de 6 jours et termina 2ème en 1956 et 3ème en 1959 du championnat d’Allemagne de l’américaine.

Renzo Zanazzi

Renzo ZANAZZIRenzo Zanazzi

Né le 5 avril 1924 à Gazzuolo, l'ancien champion Italien Renzo ZANAZZI est décédé le 28 janvier dernier à Milan.

Professionnel de 1946 à 1953, il compte à son palmarès 3 victoires d'étapes sur le Giro. Il porta même le maillot rose pendant quatre jours en 1947. Il fut également l'équipier de Gino Bartali en 1946 et 1947.

Cette même année, il remporta la course Zürich-Lausanne.

La suite de sa carrière fut moins brillante et il raccrocha son vélo à seulement 29 ans.

Hans Edmund Andresen

Hans Edmund Andresen Hans Edmund Andresen
 

Le coureur danois Hans Edmund Andresen est décédé, à l'âge de 86 ans, le 7 février 2014. Né à Vedbaek, le 3 Octobre 1927, Andresen fut le premier Danois à terminer le Tour de France en 1958.

Il était membre de l'équipe internationale aux cotés de trois autres Danois Frirz Ravn, Eluf Dalgaard et Kai Allan Olsen qui abandonnèrent la course. Hans Edmund Andresen se classera 62ème au classement général final.

Dans la 17ème étape, étape remportée par André Darrigade, il se classera à la 5ème place. Après cet exploit, il sera applaudi par 8.000 spectateurs sur le vélodrome d'Ordrup, près de Copenhague. Champion du Danemark amateur en 1950 et 1955, vainqueur du Tour de Suède en 51, d’une étape de la Course de la Paix en 1953, Andresen termina à la seconde place du Championnat du Monde sur route à Solingen en 1954.

En 1955, il remportait le Tour d'Egypte. Professionnel en octobre 1956, à l’âge de 31 ans, il fut également un bon coureur de 6 jours (3ème à Aarhus en 1960 avec Bendy Pedersen).

Emile Guérinel

Emile Guérinel

Né le 3 juin 1929 à Romagné, Emile Guérinel est décédé le 2 février dernier. Professionnel de 1952 à 1959, il a remporté à deux reprises le G.P de Plouay, en 1951 et l'année suivante, en gagnant face à 97 coureurs et devant Jean Bobet et François Mahé! Il remporta également le Grand Prix du Libre Poitou 1953 et deux étapes du Tour de la Manche 1955.

Emile Guérinel

Pierre-Henri Menthéour

Pierre-Henri MenthéourPierre-Henri Menthéour

L'ancien coureur Pierre-Henri Menthéour est décédé le 12 avril, à l'âge de 53 ans. Le Brestois, né à Alger le 9 mai 1960 luttait contre la maladie depuis plusieurs mois. Vainqueur d'une étape sur le Tour de France, ainsi que d’une étape et du classement général du Tour de l’Aude, en 1984, Pierre-Henri Menthéour n’a probablement pas un palmarès à la hauteur de son talent.

Au lendemain de sa disparition voici comment son frère Erwan voulait se souvenir de lui :

«Il était peut-être trop gentil. Ce n’était pas un féroce. Il n’en avait rien à foutre Pierre-Henri... Il était heureux d’être là, tout simplement. C’était un mec de bande... Il n’avait pas la férocité qui fait les grands champions. Il n’était pas près à tout... C’était un poète, un grand romantique. Quand il était inspiré sur le vélo, il était extraordinaire mais il était émotionnellement vulnérable…"

Pierre-Henri aimait beaucoup cette phrase de Camus: "La vie n’a pas de sens mais la dignité de l’homme, c’est de lui en donner un". Jusqu’au bout, dans la maladie, il a essayé de donner un sens à son combat…

Je me souviens qu’il me disait que les gens allaient parler de dopage "Ce sont des choses auxquelles on ne pourra jamais répondre. Si ma maladie était uniquement liée au dopage, ma génération devrait être morte toute entière."

Cela l’emmerdait que les gens associent tout... 

Source : /www.letelegramme.fr/cyclisme/erwann-mentheour-pierre-henri-mon-heros

A l’issue de sa carrière sportive professionnelle, Pierre Henri Menthéour a mené une carrière de cameraman puis de réalisateur notamment pour Eurosport. Il travailla en Afghanistan pour Envoyé spécial au mois de mars 2008. Il a remporté le prix Jean-Louis Calderon du Festival international du journalisme d'Angers, en 2009.

Pierre-Henri Mentheour

Nando Terruzzi

Nando Terruzzi

Ferdinando dit Nando Terruzzi, est décédé le 9 avril 2014 à Sartenao en Toscane. Né le 17 février 1924 à Sesto San Giovanni, dans la province de Milan, Nando Terruzzi fut, associé à Renato Perona, champion olympique de tandem en 1948, à Londres.

Professionnel de 1949 à 1965, il restera comme l’un des meilleurs spécialistes de 6 jours de son époque, remportant au total 23 des 121 épreuves auxquelles il participa. A cela il faut ajouter 32  places de 2ème et 19 places de 3ème.

Alessio Peccolo

Alessio Peccolo

Alessio Peccolo est décédé le lundi 21 avril 2014 à Villa di Cortignano. Il a été foudroyé par une crise cardiaque, alors qu'il assistait à l'arrivée du Giro del Belvedere, une classique italienne du calendrier amateur qu'il avait remporté en 1971.

Bon grimpeur émérite, il avait été professionnel durant deux saisons seulement, raccrochant le vélo à 27 ans. 3ème du Grand Prix du Canton d’Argovie en 1973 et 60ème du Giro 1974, il était né le 24 octobre 1947 à San Vendemiano.

Alessio Peccolo

Dominique Lecrocq

Dominique Lecrocq

Né le 7 juillet 1963 à Reims, Dominique Lecrocq est décédé le 27 avril dernier à Lille, à la suite d'un malaise cardiaque.

Professionnel de 1984 à 1987 Dominique Lecrocq avait été formé à l’école de la piste. Champion de France de la course aux points en 1985, Dominique Lecrocq a également remporté le prologue du Tour d’Armorique 1985 ainsi qu’une étape et le classement général de Paris-Bourges en 1986.

Dominique Lecrocq

Mariano Diaz

Mariano Diaz

Le coureur espagnol Mariano Diaz est décédé le 5 avril dernier à Madrid. Né le 17 septembre 1939.

Il fut professionnel de 1965 à 1971. Vainqueur du Tour de l'Avenir et de deux étapes en 1965, de la Semaine Catalane en 1968, du Tour de Catalogne et d’une étape du Tour de Suisse en 1969, Mariano Diaz était un spécialiste des courses par étapes.

Il a également remporté une étape de la Vuelta et le maillot du meilleur grimpeur en 1967 ainsi qu’une étape du Tour de France 1969.

Mariano Diaz

Eugène Letendre

Eugène Letendre

Né le 10 août 1931 à Louvigné-du-Désert (Ille-et-Vilaine) et mort le 24 avril 2014, Eugène Letendre fut professionnel de 1954 à 1963.

Equipier de Jacques Anquetil, mais aussi ami de Jean Robic et de Raymond Poulidor, Eugène Letendre avait participé deux fois au Tour de France dans les années 50, mais c’est dans les courses du grand ouest qu’il s’illustra le plus : 2ème du Tour du Calvados 1955 et 2ème du Tour de Normandie 1956.

Eugène Letendre

Alain Desaever

L'ancien coureur belge, Alain Desaever est décédé à Roulers à l'âge de 61 ans des suites d'une longue maladie le 6 juin 2014. Né le 3 octobre 1952, il fut l’équipier de Michel Pollentier qu’il épaula lors des Tours de France 1979 et 1980. Son palmarès compte 15 victoires, acquises uniquement lors de courses du calendrier Belge.


http://www.siteducyclisme.net

René Mertens

 

 

L'ancien coureur belge René Mertens, invité par les organisateurs du GP de l'Escaut à assister au départ de l'épreuve qu'il avait lui-même remportée en 1947, est décédé quelques minutes avant la course. Agé de 92 ans, il a été victime d'un accident vasculaire cérébral et n'a pu être réanimé. Il est décédé lors de son transfert vers l'hôpital. Le peloton a observé une minute de silence avant de s'élancer. Professionnel de 1945 à 1959, René Mertens a 51 victoires dont 29 critériums à son palmarès dont la Coupe Sels, le Circuit des Ardennes Flamandes, une étape d’A travers la Belgique et une étape du Tour de Belgique.

Jan Nolten

Jan Nolten

 

 

 

Né le 20 janvier 1930 à Sittard, Jan Nolten l’ancien coureur cycliste néerlandais est mort le 13 juillet 2014 à Sittard-Geleen. Professionnel de 1952 à 1959, il a remporté deux étapes du Tour de France en 1953 et 1954 et une étape du Giro en 1956. Trois fois dans le top 20 du Tour de France (14ème en 1954, 15ème en 1952 et 19ème en 1953), il est décédé d’une hémorragie cérébrale.

Thierry Barrault

Thierry Barrault

 

Thierry Barrault, qui a couru notamment sous les couleurs de La Redoute est décédé le mardi 15 Juillet 2014 des suites d'un AVC. Né le 3 juillet 1960 à Poitiers, Thierry Barrault fut professionnel de 1984 à 1986. Il ne connut pas la carrière que son talent précoce pouvait lui laisser espérer. Vice champion de France de demi-fond en 1985, il remporta de très nombreux succès à son retour chez les amateurs de 1986 à 1990 parmi lesquels on peut citer : Paris-Barentin, Circuit de Saône et Loire, Paris-Epernay, Essor Basque, étapes du Tour de Seine et Marne, Paris-Conneré, étape de la Mi-août Bretonne, Circuit Berrichon, étape du Tour de la Somme, Circuit Boussaquin.

 

 

 

 

http://www.sudgirondecyclisme.fr

 

Martin Van Geneugden

 

L’ancien cycliste Martin van Geneugden, âgé de 82 ans, nous a quittés le 6 juillet 2014. Né le 21 janvier 1932 à Zutendaal, Martin van Geneugden devint champion de Belgique amateur en 1950 alors qu’il venait tout juste d’avoir 18 ans. Il fut professionnel de 1953 à 1963 et il se distingua par ses qualités de sprinteur qui lui permit notamment de remporter six étapes sur le Tour de France, 1 en 1953, 2 en 1958, 2 en 1960 et 1 en 1961. Parmi ses 46 victoires acquises chez les pros, il faut également noter une étape du Dauphiné en 1954, le Tour du Limbourg 1960, quatre étapes du Tour d’Allemagne, une étape du Tour de Romandie ainsi que le classement général d’A travers les Flandres 1962

 

Martin Van Geneugden

Francisco Gabica

Francisco Gabica

 

 

Le coureur Francisco Gabikagogeaskoa Ibarra, plus connu sous le nom de Francisco Gabica, est mort le 7 juillet 2014 à Bilbao. Né le 31 décembre 1937 à Ispaster en Biscaye, il fut  professionnel de 1961 à 1972. Spécialiste des courses par étapes, il a remporté la Vuelta en 1966 et a décroché de très nombreuses places d’honneur dans les trois grands tours : Tour de France : 10ème en 1965 , 7ème en 1966 ; Vuelta 5ème en1962 et 1963, 9ème en 1965, 6ème en 1966, 13ème et meilleur grimpeur en 1968 ; Giro 8ème en 1967 et 1968. Il a également remporté une étape de la Vuelta, une étape du Giro, trois étapes du Tour de Catalogne et deux étapes du Dauphiné Libéré.

José Gómez Lucas

José Gómez Lucas

Le  coureur cycliste professionnel espagnol José Gómez Lucas, né le 9 janvier 1944 à Navalcarnero est mort dans cette même localité, le 14 juin 2014, à l'âge de 70 ans. Il eut une très belle carrière amateur : il remporta notamment une étape du Tour de l'Avenir 1966 et il prit deux fois la troisième place de cette épreuve en 1966 et 1967. En 1968 il participa aux jeux olympiques de Mexico et termina 16ème de l'épreuve sur route.
A partir de 1969 il court chez les professionnels jusqu'en 1975. Vainqueur de la Ruta del Sol en 1970, il s’imposa également dans la Klasika Primavera en 1972.

Noël Lajoie

 

Noël Lajoie

Noël Lajoie, grande figure du cyclisme auvergnat du début des années cinquante, est décédé le 25 août dernier, à l'âge de 86 ans. Nné le 13 décembre 1927 à Clermont, il fut professionnel de 1950 à 1954. Il a participé au Tour de France en 1950 et 1952. A son palmarès on note une victoire lors de la 2ème étape du Tour du Sud Est en 1953 et la 2ème place lors du Circuit du Cher en 1954.

Félix Adriano Félix Adriano

 

 

L'ancien coureur cycliste des années 40, Félix Adriano, est décédé le 28 mars dernier dans la ville de Quebec au Canada, à l'âge de 94 ans. D’origine italienne, il est né le 6 mars 1920 à Montforte d’Alba dans le Piémont, Félix Adriano avait obtenu la nationalité française le 7 octobre 1947. Il fut professionnel de 1944 à 1953. Sa carrière se résume hélas à l’année 1947 où il décrocha 5 succès retentissants. Engagé sur la Vuelta dans une équipe des italiens de France, il y remporte 4 étapes et il termine 8ème au Général. Il s’impose dans la foulée à l’issue d’un superbe mano à mano face à Raphael Géminiani dans le circuit Boussaquin. Ce sera sa dernière victoire. Les années suivantes seront décevantes et fin 1953, il décida de raccrocher et de partir s’installer au Canada manière de tourner encore plus définitivement la page…

Jean-Marie Joubert

Jean-Marie Joubert

 

 

 

 

Né le 9 mai 1932, Jean-Marie Joubert est décédé le 21 août dernier. Membre de l’équipe de France de poursuite qui termina à la 4ème place aux Jeux Olympiques d’Helsinki  Professionnel de 1955 à 1957, il remporta deux étapes du Tour d’Egypte en 1955 mais il ne confirma pas par la suite. Redescendu  chez les amateurs en 1958, il y retrouva l’envie et il écuma les courses 1ère catégories du centre de la France pendant une douzaine d’années.

Christian Lapébie

Christian Lapébie

 

Christian Lapébie, le dernier descendant d’une grande lignée de coureurs cyclistes est décédé subitement le 5 juin dernier à la Rochelle où il vivait depuis une quarantaine d’années. Né le 13 octobre 1937 à Paris, il avait dès 1955 suivi les traces de ses glorieux ainés, celles de Roger son père et de Guy son oncle en remportant le championnat de France Universitaire. Rouleur,  rapide au sprint, il possédait tous les atouts pour devenir un excellent professionnel mais le sort allait en décider autrement. Alors qu’il venait de signer son premier contrat professionnel chez Mercier en 1960, un accident stupide allait briser sa carrière. Le 15 aout 1960 en se rendant au départ du critérium de Castillon La Bataille, il était victime d’un accident de voiture. Sous le choc, la clef de contact de sa 403, lui pénétrait le genou et lui faisait exploser la rotule, mettant un terme à un avenir qui s’annonçait sous les meilleurs auspices. Il resta un temps dans le milieu cycliste en étant Directeur sportif notamment de l’équipe Jobo de 1965 à 1967.

 

Jacques-André Hochart

Jacques-André Hochart

Jacques-André Hochart a été retrouvé par sa fille mort à son domicile, près d'Annecy le 30 mai dernier. Né le 29 juillet 1948, Jacques-André Hochart se fit connaître du grand public en 1973 par son fameux duel avec son coéquipier Jean-Claude Blocher pour la place de lanterne rouge du Tour de France. Il fut professionnel durant trois ans de 1973 à 1975.

Vito Favero

Vito Favero

 

 

Vito Favero est décédé à son domicile de Sarmede près de Trévise, le 16 mai 2014. Professionnel de 1956 à 1962, il était né dans cette même localité le 21 octobre 1932. Il a surtout marqué le Tour de France 1958 où équipier de Gastone Nencini dans l'équipe d'Italie formée par Alfredo Binda, il fit mieux que son leader en prenant la 2ème place du classement général à 3'10" de Charly Gaul et en portant le maillot Jaune pendant 6 jours. A son palmarès, on trouve également deux victoires d'étapes sur le Giro 1957 et 1959, une étape du Tour de France 1959, deux étapes de Paris Nice 1959 ou encore une quatrième place au Championnat du Monde de Reims en 1958.

Annefleur Kalvenhaar

La Néerlandaise Anne Fleur Kalvenhaar, membre du Focus XC Team, est décédée à Grenoble le 23 août dernier, des suites de ses blessures. Elle avait fait une grave chute la veille lors des qualifications du cross-country Eliminator de la coupe du monde de Mountain Bike de Méribel. Soignée sur place d’un très grave traumatisme facial elle fut ensuite héliportée à l’unité des soins intensifs du CHU de Grenoble, mais malgré tous leurs efforts les médecins ne purent la sauver. Née le 10 juin 1994, Annefleur Kalvenhaar était une véritable spécialiste des sous bois, elle avait remporté en 2012, le championnat des Pays Bas de Mountain-Bike dans la catégorie junior et dès l’année suivante elle avait terminée 2ème du championnat des Pays Bas de Mountain-Bike chez les élites.

Annefleur Kalvenhaar

Commémorations Site Web: http://www.annefleurkalvenhaar.nl

Jean-Louis Gauthier

Jean-Louis Gauthier

 

 

 

 

 

 

 

Né le 22 décembre 1955 à Angoulême, l'ancien cycliste professionnel, Jean-Louis Gauthier, a été retrouvé mort le 11 juillet 2014 à côté de son vélo, entre Maine-de-Boixe et Saint-Amant-de-Boixe. Jean-Louis Gauthier est le seul Charentais à avoir endossé le maillot jaune sur le Tour de France une journée en 1983. Professionnel de 1978 à 1987, Jean-Louis Gauthier a remporté une étape du Tour de France ainsi qu’une étape du Midi Libre en 1980.

Luciano Borgognoni

Luciano Borgognoni

Luciano Borgognoni, est décédé le 2 août dernier, des suites d'une terrible maladie. Né le 12 octobre 1951 à Gallarate près de Varèse, il avait remporté le Championnat du Monde de poursuite par équipe en 1971 avec Pietro Algeri, Giacomo Bazzan et Giorgio Morbiato. Passé professionnel en 1973 il va jusqu’à la fin de sa carrière en 1982 se forger un très beau palmarès. Milan-Vignola, le Giro del Friuli, le Championnat d'Italie de poursuite en 1974 et 1976, deux étapes du Giro 1977…

 

Igor Decraene
Igor Decraene

Le champion du monde du contre la montre junior, est décédé le 30 août dernier. Selon le parquet de Gand, Igor Decraene a percuté un train à Zulte après avoir consommé beaucoup d'alcool. C'est ce qu'il ressort de l’enquête toxicologique menée pour éclaircir les circonstances de la mort du jeune coureur belge. Néanmoins, il n'est pas possible de déterminer si sa mort est due à un acte de désespoir ou à un accident. Né le 26 janvier 1996, Igor Decraene avait connu une saison 2013 faste. Outre le championnat du monde du contre la montre il avait remporté le titre national, le chrono des Herbiers et terminé second du championnat d’Europe du contre la montre. En 2014, il avait conservé son titre national et après des problèmes et une opération au genou, il était prêt pour défendre son titre à Ponferrada au début octobre.

 

Pino Cerami

Le coureur belge Pino Cerami, est décédé samedi à l'âge de 92 ans des suites d'une longue maladie. Né le 28 mars 1922 à Misterbianco en Italie, Guiseppe dit Pino Cerami fut naturalisé Belge le 16 mars 1956. Coureur d’une exceptionnelle longévité, il fut professionnel de 1947 à 1963, Pino Cerami s’est forgé au fil du temps un magnifique palmarès. Vainqueur de Paris-Roubaix 1960, de la Flèche Wallonne 1960, de deux étapes du Tour de Belgique 1951, du Tour de Belgique 1957, de Paris-Bruxelles 1961, il termina également à la troisième place du Championnat du Monde 1960. En remportant la 9ème étape du Tour de France 1963, il était alors devenu le vainqueur d'étape du Tour de France le plus âgé de l'après-guerre (41 ans et trois mois). Depuis 1964, un Grand Prix Pino Cerami est organisé tous les ans en Belgique.

Pino Cerami

Marcel Dussault

Marcel Dussault

 

 

 

 

L’ancien maillot jaune du Tour de France 1949, Marcel Dussault est décédé le 19 septembre dernier à Châteauroux, à l'âge de 88 ans. Né le 14 mai 1926, Marcel Dussault avait été professionnel de 1947 à 1959. A ses débuts chez les  pros, son visage d’adolescent l’avait fait surnommé « le môme »Dans son palmarès fort d’une vingtaine de victoires, il faut noter Paris Bourges et la 1ère étape du Tour en 1949, la 10ème étape du Tour 1950, la 3ème étape du Tour du Sud Est 1953, la 4ème étape du Tour 1954 et la 1ère étape du Tour de l’Oise 1958.

Pierre Mancicidor

Pierre Mancicidor

 

Le Bèglais Pierre Mancicidor, nous a quitté le 10 septembre dernier à l’âge de 91 ans. Petit gabarit (1.65m-62 kg) Pierre Mancidor était rapide et nerveux au sprint et il passait bien les bosses ce qui lui permit de se constituer au fil des années un joli palmarès. Professionnel de 1946 à 1954 c'est sous les couleurs de La Perle de Francis Pélissier, à partir de 1949, qu'il va s'épanouir. Coéquipier apprécié par ses leaders : Hugo Koblet, Ferdi Kübler, André Darrigade, Jacques Anquetil, il avait un seul regret celui de n'avoir jamais disputé le Tour de France. A son palmarès on trouve une vingtaine de victoires parmi lesquelles on peut noter le Circuit de la Soule 1947, le Circuit de la Creuse 1950, la 1ère étape du Tour du Sud-Ouest 1952, la 2ème étape et le classement général du Circuit des Deux-Sèvres 1952.
Après sa carrière il fut durant de longues années Président de son Club le C.A. Bèglais.

Jean-Claude Lefebvre

Jean-Claude Lefebvre

 

 

 

 

 

 

Jean-Claude Lefebvre, est décédé le 14 octobre dernier, à l'âge de 81 ans. Jean-Claude Lefebvre était né le 11 janvier 1933 à Soissons
Professionnel de 1959 à 1968, Jean-Claude Lefebvre a participé à six Tours de France et un Tour d'Espagne. Equipier modèle il était un excellent poisson pilote et il emmena les sprints de coureurs réputés comme Jean Darrigade et Jan Janssen. Dans son palmarès il faut notre le Tour du Loiret et Paris-Valenciennes 1959, la 4ème étape du Midi Libre 1962 et la 3ème  place de Bordeaux Paris 1966.

Willy Monty

Willy Monty

 

 

 

 

Le 9 novembre dernier le cyclisme wallon a perdu en la personne de Willy Monty, un de ses glorieux représentants. Willy Monty était né le 11 octobre 1939 à Feluy dans le Hainaut. Professionnel de 1963 à 1971, Willy Monty était un coureur complet à qui il ne manqua qu’une petite pointe de vitesse pour se constituer un solide palmarès. 1967, fut de loin sa meilleure saison : 3ème de Liège-Bastogne-Liège derrière Walter Godefroot et Eddy Merckx, 3ème du Tour de Wallonie et du Grand Prix de Fourmies, 6ème du Tour des Flandres et 12ème du Tour de France. Vainqueur d’une étape du Dauphiné Libéré en 1964 il avait également remporté deux étapes du Tour de Catalogne en 1965 et une étape du Tour de Majorque en 1968.

Il était aux cotés du Britannique Tom Simpson dans l'ascension du Ventoux au moment de sa tragique disparition, le 13 juillet 1967. Ce drame l’avait profondément marqué. Willy Monty souffrait depuis plusieurs années de déficience respiratoire. Il est décédé dimanche à l'âge de 75 ans.

 

José Viejo

José Viejo

Né le 2 novembre 1949 à Azuqueca de Henares, José Viejo est décédé le 16 novembre dernier dans sa ville natale. Médaillé de bronze lors des championnats du Monde amateur 1971, il fut professionnel de 1973 à 1982. Il possède toujours aujourd’hui le record de la victoire acquise avec le plus grand écart sur le 2ème grâce à son succès dans la 11ème étape du Tour de France 1976 acquise avec 22 minutes et 50 secondes d’avance sur Gerben Karstens. Rapide au sprint, José Viejo n’était pas à l’aise dans les courses de trois semaines et il ne termina que 5 des 14 grands Tours auxquels il participa mais cela ne l’empêcha pas de se constituer au fil des années un palmarès fort de 32 victoires parmi lesquelles il faut noter le Trophée Masferrer, 2 étapes du Tour du Pays Basque, 4 étapes du Tour des Asturies, 1 étape de la Semaine Catalane, 1 étape du Tour du Portugal, 1 étape et du Tour d’Aragon

 

Otto Ziege Otto Ziege

 

 

 

 

 

 

 

 

L'ancien pistard Allemand, Otto Ziege est décédé le 8 novembre dernier à l’âge de 88 ans à Berlin. Né le 14 juin 1926, il fut professionnel de 1947 à 1956. Champion d’Allemagne sur route en 1949, il se consacra ensuite en priorité à la piste, et aux 6 jours. Vice champion d’Allemagne de demi-fond en 1953

Louis De Bruyker

Louis De Bruyker

Né le 6 juin 1920 à Hellemmes, Louis DE BRUYKER, est décédé le 21 novembre 2014 au Quesnoy-sur-Deule. Passé professionnel en 1943, dans l'équipe PEUGEOT-DUNLOP il n’a probablement jamais pu exprimer tout son potentiel à la suite d’un grave accident qui allait stopper net sa progression. En effet, le 6 juin 1944, il fait une lourde chute du côté de Saint-Germain-en-Laye. Bilan : deux bras cassés et fracture ouverte du fémur. Sa carrière professionnelle s’arrêtera là. Durant les années suivantes, il réintègre les pelotons amateurs où jusqu’en 1951 il continuera à vivre sa passion. Il occupera ensuite pendant près de vingt ans, les fonctions de mécanicien pour l'équipe du Nord. Il aura ainsi l’opportunité de s’occuper des machines de Louison BOBET, Raphaël GEMINIANI, Roger RIVIERE, Jacques ANQUETIL, Raymond POULIDOR, Tom SIMPSON, Rudi ALTIG, Roger PINGEON et Jean STABLINSKI. En tant que mécano, il compte huit victoires dans le Tour de France, acquises aux côtés de Louison Bobet et de Jacques Anquetil.

Jean Dacquay Jean Dacquay

 

 

Jean Dacquay est décédé le 28 novembre dernier suite à des complications respiratoires. Il était né le 17 décembre 1927 à Cleguerec dans le Morbihan. Après une brillante carrière amateur couronnée par le titre de champion de France des routiers en 1951, et la 4ème place aux Mondiaux de Varese, Jean Dacquay était passé professionnel en 1952 chez Mercier où il effectuera toute sa carrière. Vainqueur du Tour du Sud-Ouest en cinq étapes en 1952, il triomphe l’année suivante lors de la 2ème du Tour du Maroc. En 1954, il remporte le Circuit Provençal et en 1960, il s’impose lors de la 1ère étape du Grand Prix Vilar au Portugal. Au cours de sa carrière professionnelle qui s’est terminée en 1960 il a participé à 4 Tours de France : en 1953 (55ème), en 1954 (éliminé à la 16ème étape), en 1955 (38ème), en 1958 (abandon dans la 21ème étape).


 2013

Armand Baeyens

Le 1er juillet 2013 le Belge Armand Baeyens, lauréat de la 19ème étape de la Grande Boucle 1951, est décédé le 1er juillet dernier à Iddergem, où il était né le 22 juin 1928. Professionnel de 1948 à 1956, il a également remporté une étape du Tour de Catalogne en 1949 et une étape du Dauphiné Libéré en 1950. La suite de sa carrière fut moins brillante et il arrêta la compétition à seulement 28 ans.

Baur Félix

Le jeune coureur suisse Félix Baur est décédé le 21 décembre 2013 à Alicante en Espagne. Il avait été victime d'un accident la veille lors d'un entrainement. Agé de 21 ans, Félix était le frère de Caroline Baur, championne de Suisse du CLM chez les juniors en 2012. Il était membre depuis 2012 du team Atlas Personal-Jakroo aux cotés du français Nicolas Baldo. Cette saison il avait pris la 8ème place du Tour de Berne. (né le 12/05/1992).

Aldo Bolzan

L'ancien Champion Luxembourgeois Aldo Bolzan est décédé le lundi 21 octobre à Luxembourg-Ville. Il était né le 6 septembre 1933 à Esch-sur-Alzette. Né Italien, il avait été naturalisé Luxembourgeois le 23 juillet 1960. Aldo Bolzan fut cycliste professionnel de 1956 à 1962. Il a participé à six reprises au Tour de France et trois fois au Tour d'Italie. En 1958, il a contribué à la victoire finale de Charly Gaul dont il a été le coéquipier de 1958 à 1962. Il a terminé 2ème du Tour du Luxembourg en 1959 et 1960 et 3ème des championnats nationaux Luxembourgeois en 1960 et 1961.

Albert Bourlon

Albert Bourlon, devenu doyen des coureurs du Tour de France après le décès de Pierre Cogan en début d'année, s'est éteint mercredi, à l'âge de 96 ans. Le natif de Sancergues est décédé le 16 octobre 2013, des suites d'un accident vasculaire cérébral qui avait conduit à son hospitalisation dix jours plus tôt. Son nom restera toutefois bien ancré, puisqu'il détient depuis 1947 le record de la plus longue échappée sur une étape du Tour de France. Le 11 Juillet 1947, il avait parcouru 253 kilomètres en solitaire entre Carcassonne et Luchon, pour aller décrocher une superbe victoire. Il termina cette même année 21ème du général final. Comme beaucoup d’autres coureurs de sa génération, sa carrière a été amputée par la deuxième Guerre Mondiale. Mobilisé au sein de  l'Armée française dès le début du conflit il fut fait prisonnier par les Allemands. Après avoir réussi à s'échapper, il participa à quelques épreuves en Roumanie, où il remporta notamment la Classique Bucarest-Ploesti-Bucarest. En 1947, il a également gagné Paris-Bourges, deux étapes du Tour de l'Ouest, et terminé 2ème du GP Ouest France. En 2003, dans les locaux du journal la Nouvelle République à Tours, Albert Bourlon avait reçu la médaille d'or de la Jeunesse et des Sports des mains de Bernard Thévenet, double vainqueur du Tour.

Hervé Boussard
Hervé Boussard est décédé à son domicile dans la commune de Lésigny, le 26 juin 2013 d’une crise d’épilepsie. Né le 8 mars 1966 à Pithiviers, il fut d’abord un excellent pistard avant de devenir un entraineur réputé.  Médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Barcelone en 1992 dans l'épreuve du 100 kilomètres par équipe associé à Philippe Gaumont, Didier Faivre-Pierret et Jean-Louis Harel, il passa ensuite professionnel au sein de l’équipe d’Aubervilliers. En 1997, il mit fin à sa carrière professionnelle mais il resta au sein du club d’Aubervilliers où il œuvra en tant qu’entraineur.  Ces compétences de formateur étaient unanimenet reconnues depuis  2011 grâce au doublé de ses protégés, Arnaud Démare et Adrien Petit sur les Championnats du Monde Espoirs, Manager du Team Wasquehal Junior, en 2013, il continuait d'entraîner des coureurs, tels qu'Arnaud Démare (FDJ) et Jimmy Turgis (CC Nogent-sur-Oise).
Andréa Carrea

Sandrino dit Andrea Carrea est parti le 13 janvier 2013 dans son sommeil. Il fut l’un des plus fidèles compagnons de route de Fausto Coppi pour qui il se dépensa toujours sans compter. Il a connut son jour de gloire, le 5 juillet 1952, lorsqu’il endossa le maillot jaune du Tour de France. Né le 14 août 1924 à Gavi dans la province d’Alessandria, il fut professionnel de 1949 à 1958. Fidèle grégario toujours au service de son leader, il eut rarement l’occasion de rouler pour son propre compte. Il remporta pourtant Turin-Biella, une étape du Tour de Romandie et décrocha de nombreuses places d’honneur : 3ème de la Coppa Placci et 5ème du Tour des Apennins en 1950, 9ème du Tour de France et 10ème du Grand Prix des Nations en 1952, 11ème des championnats du monde 1954.

Chaumarat Albert

Albert Chaumarat est décédé le 1er novembre 2013 à Bessan. Il était né le 8 juillet 1925 au Chambon-Feugerolles dans la Loire. Coureur cycliste professionnel de 1949 à 1955, il a participé au Tour de France 1952 dans l'équipe du Sud-Est. Très souvent victorieux chez les amateurs, il ne compte qu’un critérium à son palmarès professionnel. Il fut Directeur sportif de la Roue d'Or de Saint-Etienne dans les années 1970.

Pierre Cogan
Pierre Cogan s'est éteint de mort naturelle à Auray, sa commune d'origine le vendredi 4 janvier 2013. A 98 ans, il était le doyen des coureurs ayant participé au Tour de France. Professionnel de 1935 à 1951, ce Breton a terminé à six reprises dans les 20 premiers du Tour de France. Son meilleur résultat dans la grande boucle étant une 7ème place en 1950. Champion de France militaire sur route en 1938, il compte aussi à son palmarès le Circuit des Deux Sèvres, une étape de Paris-Nice, une étape du Critérium du Dauphiné s'achevant au sommet du Ventoux, le Grand Prix de Plouay, deux Circuits de l’Aulne, la course de côte du Mont Faron, Saint Etienne-Montluçon ou encore le Grand Prix des Nations. Sans la deuxième guerre mondiale, il aurait probablement eu un palmarès bien plus conséquent. Pierre Cogan aurait eu 99 ans le 10 Janvier 2013 ...
Arnaud Coyot

L'ex-cycliste professionnel, Arnaud Coyot , est mort dans l’après midi du 24 novembre 2013 des suites d'un accident de voiture survenu au petit matin, dans la commune d’Allonne (Oise). Souffrant d’un important traumatisme crânien, il avait été placé, sans succès dans le coma. Agé de 33 ans, il avait été professionnel au sein des équipes Cofidis, Unibet, Caisse d’Epargne et Saur-Sojasun. La voiture était conduite par Guillaume Levarlet, cycliste professionnel, qui était sous l'emprise de l'alcool. Le conducteur est indemne, tout comme le troisième occupant du véhicule, Sébastien Minard, lui aussi professionnel. Les trois amis rentraient de boîte de nuit.

Professionnel de 2003 à 2012, Arnaud Coyot fut vice-champion de France sur route en 2008. Il a remporté le Grand Prix de Tallinn, la Classique Haribo et il termina 10ème de Paris-Roubaix en 2005. Il avait participé à quatre Tours de France et il avait mis un terme à sa carrière à cause de douleurs à un genou, à la fin de l'année 2012.
Croci-Torti Emilio

Le Suisse Emilio Croci-Torti, est décédé le 2 juillet à son domicile de Stabio, la commune qui l’avait vu naître le 6 avril 1922. Professionnel de 1946 à 1956, il fut l’équipier des champions Suisse de son époque Ferdy Kubler et Hugo Koblet et participa au Giro et au Tour de France à plusieurs reprises. Au cours de sa carrière, il remporta le Tour du Léman, une étape du Tour de Suisse et une étape du Tour du Luxembourg.

Raymond Delisle
Le 11 août 2013, Raymond Delisle s'est donné la mort dans son manoir d’Hébécrevon dans la Manche. Il avait 70 ans. Bon grimpeur, attaquant infatigable, adepte des échappées au long cours, il se dépensa souvent sans compter si bien que son palmarès ne fut peut être pas à la hauteur de ce que ses qualités intrinsèques laissaient espérer. Il fut un coureur très populaire dans les années 70 et il reste, à ce jour, le seul coureur français à avoir remporté une étape du Tour, le jour de la fête nationale, vêtu du maillot tricolore. Professionnel de 1965 à 1977, il remporta notamment deux étapes du Tour en 1969 et 1976, une étape de la Vuelta en 1974, le prologue du Dauphiné en 1970, l e championnat de France en 1969, une étape du Tour de Romandie en 1972, Gènes-Nice et deux étapes de Paris-Nice en 1975 et le trophée des Grimpeurs 1977. Coureur par étape, il prit souvent des places d’honneur au Classement Général : 2ème du Tour de Romandie en 1966 et 1968 (3ème en 1972), 3ème du Dauphiné Libéré en 1976, 4ème du Tour de France en 1976 et de Paris-Nice en 1972.
Desmet Albert

Le coureur Flandrien Albert Desmet est mort le 13 mars 2013, à l’âge de 93 ans. Né le 1er novembre 1919, il eut comme beaucoup de coureurs de sa génération, une carrière tronquée par la 2ème guerre mondiale. Professionnel de 1945 à 1949, il ne parvint pas à s’imposer face à la concurrence internationale. Il compte à son palmarès la kermesse de Waregem en 1946 et le titre de Vice champion de Flandre Occidentale en 1945

Wouter Dewilde
Wouter Dewilde, âgé de 33 ans, a chuté le mercredi 1er mai 2013, peu après la ligne d'arrivée lors de la course de Veldegem, réservée aux pros sans contrat et aux espoirs, où il venait de prendre la troisième place. Les secours rapidement arrivés sur les lieux de l'accident ont transporté le coureur dans un état critique à l’hôpital AZ de Bruges où il est décédé pendant la nuit. Habitué des kermesses Belges, il avait remporté le classement général de l’Arden Challenge en 2011.
Amy Dombroski

La cycliste américaine Amy Dombroski, spécialiste du cyclo-cross, est décédée le 3 octobre 2013 des suites d’un accident de la circulation durant son entraînement, à Begijnendijk en Belgique. Elle a été renversée par un camion et n'a pas survécu à ses blessures. Elle faisait partie de l'équipe belge Telenet-Fidea, et elle venait d’arriver en Belgique pour la présentation presse de sa nouvelle équipe et pour préparer la saison européenne de cyclo-cross. Née le 9 septembre 1987, Amy Dombroski avait terminé les derniers Mondiaux de cyclo-cross de Louisville à la 11ème place. Elle faisait partie de l’équipe Belge Young Telenet-Fidea et était un des piliers de l’équipe nationale des USA de cyclo-cross. Elle avait été trois fois championne espoir des Etats-Unis de cyclo-cross. Dans la catégorie espoir elle avait aussi décroché le titre national sur route et en vtt cross country.

Philippe Gaumont

Ancien coureur professionnel de 1994 à 2004, Philippe Gaumont est mort le 17 mai 2013 à l'hôpital d'Arras à l'âge de 40 ans. Il était dans le coma depuis trois semaines, suite à un accident cardiaque. Le coureur Picard avait été médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 lors du contre-la-montre par équipes. Durant sa carrière professionnelle, il avait couru pour les équipes Castorama (1994-1995), GAN (1996) et Cofidis (1997-2003). A son palmarès, on trouve notamment Gand-Wevelgem 1997, les Quatre Jours de Dunkerque 1996 et le Tour de l'Oise 1996 ainsi que deux titres de champion de France de poursuite individuelle en 2000 et 2002.
Sa carrière, qui avait failli se terminé tragiquement en 2001, quand il avait été victime d’une fracture du fémur droit dans la traversée de la Trouée d'Arenberg, s'était brutalement arrêtée en janvier 2004, quand il fut interpellé par la brigade des stups. Entendu au Quai des Orfèvres dans le cadre d'une enquête sur un vaste trafic de produits dopants, Philippe Gaumont était passé aux aveux. Il raconta alors au juge comment il avait utilisé l'EPO, les hormones de croissance, les corticoïdes, la testostérone et les amphétamines. Quelques années plus tard, lui qui avait été l’ami de Franck Vandenbroucke, se mit à nu dans un livre-confession.

René Haugustaine

René Haugustaine, né à Verviers le 11 janvier 1929, nous a quittés le 9 avril 2013. Passé professionnel en septembre 1948, il fait des débuts prometteurs au plus haut niveau. Vainqueur de la kermesse d’Amay et 3ème du Grand Prix de Plouay 1949, il est hélas victime d’une grave chute au début de l’année suivante. Des douleurs persistantes au genou, séquelles de cet accident, le contraignirent à raccrocher définitivement le vélo à la fin de la saison 1950.

Georges Jobe

Né le 11 avril 1923 à Bressoux, petite commune de la Province de Liège, Georges Jobé est décédé le 29 mars dernier à Chénée dans la banlieue de Liège. Il ne faut pas le confondre avec son fils Georges Jobé, 5 fois champion du monde de motocross décédé d’une leucémie, le 19 décembre 2012. Professionnel de 1946 à 1955, Georges Jobé est sélectionné pour le Tour de France suite à une belle 3ème place au classement Général du Tour du Luxembourg 1951. Hélas, victime d’une grave chute lors du Dauphiné Libéré, il est relevé avec une fracture du crane qui l’obligea à déclarer forfait pour la Grande Boucle. Il aimait beaucoup la bicyclette et il pratiquait le sport de haut niveau plus par plaisir que par nécessité car il possédait une importante entreprise de transport. Il arrêta sa carrière durant la saison 55 pour se consacrer définitivement à son entreprise.

Ahmed Kebaili

Ahmed Kebaili, premier coureur africain à participer au Tour de France en 1950, est décédé le 8 septembre 2013 à Blida, sa ville natale, à l'âge de 88 ans. Né le 21 février 1925, il fut professionnel de 1948 à 1955. A son palmarès on trouve 1 étape du Tour d'Algérie, 4 étapes du Tour du Maroc et une étape du Dauphiné Libéré. Le Tour de France cycliste avait rendu hommage au cycliste algérien lors de sa dernière édition courue en juillet 2013, en invitant Ahmed Kebaïli et son épouse lors d'une étape du Tour 2013. Il était Président d’honneur de la Fédération algérienne de cyclisme

Lacourse Joseph Gustave Lacourse

Joseph Gustave Robert Lacourse qui était surnommé Bob est décédé le 31 janvier 2013, à l’âge de 86 ans. Canadien Francophone, spécialiste de la piste, il passa professionnel après avoir participé aux Jeux Olympiques de Londres en 1948. Champion du Canada amateur du ¼ de miles, des 10 miles et des 100 miles, il ne vint jamais courir en Europe, et se contenta d’épreuves du circuit Nord Américain. Il termina notamment 4ème des 6 jours de Washington (associé à Tessier).

Jean Le Priol

Le décès de Jean Le Priol est survenu le 14 mai 2013 à Ploemeur sa ville natale, des suites d'une longue maladie. Né le 8 décembre1936, cet excellent rouleur remporta de nombreux succès notamment lors d’épreuves contre la montre chez les amateurs mais il ne réussit pas à confirmer durant son passage chez les professionnels de 1963 à 1965.

Palle Lykke Le Danois Palle Lykke, célèbre coureur de 6 jours est mort le vendredi 19 avril 2013 en Belgique, à l'âge de 76 ans. Il a remporté durant sa carrière 21 épreuves de 6 jours ce qui fait de lui le Danois le plus titré dans ce genre d'épreuve. Palle Lykke fut en outre Champion du Danemark de vitesse à quatre reprises, et Champion d'Europe de l’américaine associé à son beau père, Rick Vansteenbergen. Il a également couru sur route. En 1965, il triompha dans le difficile championnat des Flandres et il termina 3ème de Gand-Wevelgem en 1966. Il était né le 4 novembre 1936 à Ringe.
Maule Cléto

Cleto Maule est décédé le 28 juillet 2013 à Punta Marana près d’Olbia en Sardaigne victime d’une crise cardiaque alors qu’il était en vacance. Il était né le 14 mars 1931 à Gambellara dans la région de Vicenza. Professionnel de 1954 à 1961, il a remporté entre 1955 et 1958 de très belles victoires : Tour de Lombardie et Milan-Turin 1955, Tour des Apennins 1956 et 1958, une étape de Rome-Naples-Rome en 1957, une étape du Giro en 1956 (4ème du Général) et le Tour des Quatre Cantons en 1958. Ce fut sa dernière victoire et après trois années sans résultat probant, il mit un terme à sa carrière en 1961 à seulement 30 ans.

Nencini André

Né le 22 août 1973, Andréa Nencini aura vécu sa passion pour le cyclisme jusqu’au bout. C’est en effet au Tour de Maremma, une épreuve amateur du calendrier italien qu’il s'est effondré sur son vélo, victime d’une rupture d’anévrisme. Andrea Nencini, qui fut professionnel durant deux saisons, en 1999 et 2000 au sein des équipes Polti puis Colpack, n’avait jamais raccroché le vélo. A 39 ans il figurait toujours au plus haut niveau chez les amateurs. Quelques jours plus tôt, l'ex coureur professionnel, père de deux enfants, avait remporté le Trittico d'Oro Tommasini devant un autre ancien pro, Gabriele Balducci. Soldat du feu depuis plusieurs années, André Nencini était également double champion du monde de cyclisme chez les pompiers.

Adolphe Pezzuli

Né dans la région de Palerme en Sicile, le 4 juillet 1928, Adolphe Pezzuli est décédé le 11 janvier 2013 à Ollioules dans le Var. Naturalisé français, le 4 juin 1940, il fut professionnel de 1950 à 1955.
Vainqueur d’une étape du Dauphiné Libéré en 1951, il remporta également trois étapes du Tour du Maroc en 1952 ce qui lui permit de participer dans la foulée au Tour au sein de la sélection du Sud Est. Les années qui suivirent furent moins brillantes et il arrêta sa carrière à seulement 27 ans.

Poblet Miguel

C’est un grand d’Espagne qui est décédé le 6 avril 2013 dernier, à l’âge de 85 ans. Miguel Poblet restera dans l’histoire en étant le premier coureur au monde, à s'adjuger des étapes sur les trois Grands Tours la même année (quatre étapes du Giro, trois de la Vuelta et une du Tour en 1956). Professionnel dès 1945, à seulement 17 ans, ce sprinteur hors pair, dans un pays où l’on a toujours vénéré les escaladeurs, a remporté 144 victoires en quinze années de professionnalisme. Après quelques années d’apprentissage où il exprima ses talents uniquement dans son pays, il était devenu un coureur connu et respecté au niveau international. Champion d’Espagne de vitesse à six reprises, il a notamment remporté deux Milan-San Remo en 57 et 59, Milan-Turin, la bagatelle de vingt étapes du Giro, le Grand Prix du Midi Libre, deux Tour de Catalogne.
Agé de 85 ans, Miguel Poblet s'est éteint à Barcelone, après plusieurs jours d'hospitalisation pour insuffisance rénale.

Juan Carlos Rosero

Né le 28 novembre 1962, Juan Carlos Rosero fut le premier Equatorien à devenir cycliste professionnel. Vainqueur de son Tour National en 1986, il était passé une première fois professionnel en 1987 avant de retrouver très vite les rangs amateurs. A nouveau vainqueur du Tour d’Equateur en 1989 et 1992 (2ème en 1988, 1990 et 1991), il participe aux Jeux Olympiques en 1992 avant de retenter l’aventure professionnelle avec l’équipe Colombienne Manzana-Postobon en 1995 sans plus de succès. Il est décédé le 23 janvier 2013.

Achiel Schepens

L’ancien coureur Belge Achiel SCHEPENS est décédé le 3 mars 2013 à Gand à l’âge de 87 ans. Vainqueur du Tour des Flandres des indépendants, il passa professionnel en 1947 et arrêta sa carrière en 1952, sans hélas jamais avoir réussi à confirmer au plus haut niveau.

Joaquim Sousa Santos

Joaquim Sousa Santos, décédé le 20 février 2013 à San Joào de Vêr, à l’âge de 82 ans, fut coureur cycliste professionnel de 1952 à 1963. Il fît toute sa carrière au sein du FC Porto et s’illustra surtout dans les épreuves du calendrier Portugais. Vainqueur du Porto-Lisbonne et de trois étapes du Tour du Portugal, il accumula également de nombreuses places d’honneur tout au long de ces douze ans de professionnalisme : 2ème de son championnat national en 1956, 2ème du Tour du Portugal en 1955 et 1957, 2ème du Grand Prix Vilar en 1959 et 2ème de Porto-Lisbonne en 1960. Ses deux fils furent également pros durant les années 70.

Stanislaw Szozda

Le Polonais Stanislaw Szozda, est décédé à Wroclaw à l'âge de 62 ans des suites d'une grave maladie, le 23 septembre 2013. Il était né Dobromierz le 25 septembre 1950. Il exerça ses talents à une époque où les pays de l’Est étaient totalement fermés au professionnalisme et de 1971 à 1978, il fût sans conteste l’un des meilleurs « amateurs » du monde capable de rivaliser avec les pros quand l’occasion se présentait. Vice-champion du monde amateur sur route en 1973, vainqueur de la Course de la Paix en 1974 et du Tour de Pologne en 1971, il avait également été champion du Monde amateur du contre-la-montre par équipes (1973 et 1975) et vice-champion olympique par équipes (1972 et 1976). On trouve également à son palmarès le championnat de Pologne, le tour d’Algérie, la Semaine Bergamasque, le Ruban Granitier Breton et 12 étapes de la Course de la Paix. Il avait mis fin prématurément à sa carrière à l'âge de 28 ans, après une chute lors d'une étape de la Course de la Paix en 1978.

Burry Stander, né le 16 septembre 1987, a été fauché par un taxi, le 16 janvier 2013, alors qu’il s’entrainait là proximité de son domicile en Afrique du Sud. Ce talentueux vététiste sud-africain avait notamment remporté deux manches de Coupe du Monde et les deux dernières éditions de la Cape Epic avec son coéquipier et ami Christoph Sauser. Il a également été champion du monde du cross-country moins de 23 ans en 2009 et médaillé de bronze des championnats du monde de cross-country et de VTT-marathon en 2010. Il participait occasionnellement à des épreuves sur route dans son pays et il avait ainsi pris la 2ème du championnat national de cyclisme sur route en 2011. Il était marié depuis 2012, avec la cycliste Cherise Stander.

Luc Wallays

Agé de 51 ans l’ancien coureur Belge Luc Wallays est décédé le 5 mars 2013 des suites d’une longue maladie. Vainqueur du difficile Tour du Val d’Aoste chez les amateurs, il n’a jamais réussi à confirmer par la suite et il ne resta professionnel que trois saisons de 1984 à 1988. Victorieux de deux kermesses on trouve également à son palmarès quelques places d’honneur : 4ème du GP Samyn et 13ème du Critérium International en 1984, 6ème de la Flèche Picarde et 8ème du Grand Prix Cérami en 1985, 8ème du Championnat de Belgique en 1986 et 15ème du Championnat de Belgique de cyclo-cross. Il s’occupait depuis quelques années de la coordination du sport de haut niveau en Flandres pour la Fédération Belge de cyclisme (RLVB) ainsi que de l’entrainement de ses deux neveux, désormais professionnels, Jens et Jelle Wallays.

John Young

L’ancien coureur professionnel australien, John Young est décédé le 29 janvier 2013, à l’âge de 76 ans. Pro de 1956 à 1972, à l’aise sur piste mais aussi sur route, il fit l’essentiel de sa carrière dans son pays. Il remporta au total 6 Six jours pour 25 disputés, 2 Herald Sun Tour mais il ne parvint jamais à décrocher le titre national sur route 2ème en 1960, 3ème en 1959, 1963 et 1965.

  2012

Henry Aubry

France

Henri Aubry surnommé Riton fut malgré son petit gabarit (1m65 pour 60 kilos) un coureur de grand talent. Né le 28 mars 1922 à Bagneux sur Seine, il est décédé le 20 juillet 2012 à l’hôpital de Blaye. Libéré le 4 juin 1945 par les troupes soviétiques après 27 longs mois de captivité en Allemagne, il reprit très vite la compétition et il devint champion du monde amateur en 1946 sur le circuit du Neubuhl à Zurich. Passé professionnel l’année suivante, sa vélocité lui permit de s’imposer dans de nombreux critériums et également au grand prix de Genève en 47, à Nyon en 48 et dans Bordeaux-Royan en 1953.

usa

Le triple champion du monde de BMX Kyle Bennett est décédé le 14 octobre 2012 au Texas dans un accident de circulation à l'âge de 33 ans. L'Américain, qui roulait à bord d'un pick-up dans sa ville natale de Conroe, a été victime d'une sortie de route au petit matin, pour une raison encore indéterminée. Champion des USA, il avait également terminé à la 11ème des J.O. de 2008, année où le BMX est devenu sport olympique.

Kyle Bennett
Victor Cabedo

Espagne

Victor Cabedo, coureur cycliste professionnel de l’équipe Euskaltel-Euskadi a trouvé la mort sur les routes du sud est de l’Espagne le 19 septembre 2012. Víctor Cabedo, né le 15 juin 1989 à Onda a été percuté par une voiture lors d’un entrainement et projeté dans un ravin. Coureur prometteur, il avait en 2011 remporté une étape du Tour des Asturies et prit la 9ème place du championnat d’Espagne sur route. En 2012, il avait participé à son premier grand tour, le Giro qu’il avait terminé à la 129ème place.

France

Régis Clère est décédé le 9 juin 2012 à l'hôpital de Dijon des suites d'une insuffisance cardiaque, à l'âge de 55 ans. Né le 15 août 1956 à Langres, il s’était fait remarquer chez les amateurs en remportant deux étapes du Tour de l’Avenir en 1979 et 1980 en y battant un certain Sergei Soukouroutchenkov. Dès sa première année professionnelle, en 1981 dans l'équipe Miko-Mercier, il avait confirmé, en devenant champion de France de poursuite et surtout en remportant deux étapes du Tour d'Espagne et en portant le maillot de leader durant neuf jours. L'année suivante, il devenait champion de France. Il enleva également trois étapes du Tour de France, 1 en 1983 et 2 en 1987, ainsi que la Route du Sud + 1 étape en 1987 ainsi qu’une étape du Tour de Galice 1987. 3ème du championnat du monde de poursuite en 1989, il sera victime peu après d’un très grave accident de la route (fracture des deux fémurs) qui ne lui permettra plus de revenir à son meilleur niveau. Il avait stoppé sa carrière à la fin de l’année 1992 pour reprendre l’exploitation familiale. «Un mec merveilleux, un grand coureur, avec un gros moteur, mais ingérable », racontait Jean-Pierre Danguillaume, son premier directeur sportif, à propos de ce coureur très offensif dans Vélo magazine en septembre dernier

Régis Clère
GGunther Cuylits

Belgique

Ancien coureur professionnel, le Belge Gunther Cuylits est décédé d’une crise cardiaque, le 28 octobre 2012 au Burkina Faso, peu après la cérémonie de clôture du Tour national. Né le 18 décembre 1974, Cuylits était âgé de 38 ans, marié, et père de deux enfants. Il avait été professionnel au sein des équipes Tönissteiner-Colnago en 2000 et Landbouwkrediet-Colnago l'année suivante. Depuis ce maitre nageur de profession était habitué à courir sur le sol africain depuis quelques années au sein de l'équipe Ludo PEETERS Cycling Team. Il avait notamment pris la 8ème place du Tour du Faso 2012, course dont il avait remporté deux étapes une en 2003 et une 2004.

France

Né le 4 octobre 1921 à Potigny dans le Calvados, Maurice De Muer est mort le 4 mars 2012 à Seillans dans le Var. Coureur dans les années 40 il a remporté le GP de Fourmies en 1941, Paris-Camembert en 1944 et le Tour de la Manche en 1950, terminant en outre 2ème de Paris-Nice, 3ème de Paris-Tours en 1946 et 8ème de Paris-Roubaix en 1945. C’est pour son parcours en tant que directeur sportif qui restera gravé dans les mémoires du cyclisme. Directeur sportif des équipes Bic et Peugeot entre 1969 et 1982, il a amené à la gagne dans le Tour de France Luis Ocaña en 1973 puis Bernard Thévenet en 1975 et 1977, à une époque où régnait Eddy Merckx. Après 1982, Maurice De Muer s'était investi dans l'organisation du Tour du Haut Var. Passionné de cyclisme, ne cessant de rappeler à ses coureurs la chance qu'ils avaient de pratiquer leur métier plutôt que d'aller à l'usine, il n’y avait pas de petite course pour lui et il a laissé aux coureurs qu’il a dirigé l’image d’un grand professionnel.

Maurice De Muer
Arthuur Decabooter

Belgique

Surnommé « Le Taureau », Arthuur Decabooter, né le 3 octobre 1936 est décédé brutalement le 26 mai 2012, lors d’une balade à vélo le long de l’Escaut. Beau frère de Walter Godefroot, il fut professionnel de 1959 à 1967. Parmi les 62 victoires que compte son palmarès, il faut retenir A travers la Belgique et le Tour des Flandres 1960, 3 étapes de la Vuelta (2 en 60, 1 en 61) ; le classement par points de la Vuelta 1960, le Het Volk, le Grand Prix E3 et le Grand Prix de Denain 1961, Kuurne Bruxelles Kuurne 1964, Nokere Koerse 1965.

Belgique

Né le 23 janvier 1931 à Waregem, et mort le 17 novembre 2012, Armand Desmet fût un des principaux lieutenants de Rik Van Looy chez Faema (de 1961 à 1963) et Solo Superia (de 1964 à 1966). Coureur talentueux il s’est également forgé un solide palmarès avec au total 22 victoires en 14 années de professionnalisme. Vainqueur notamment de la 1ère édition du Grand Prix E3, du Tour de Belgique et de deux étapes, d’une étape de Paris Nice et du Grand Prix de Francfort, il fait partie du club très fermé des coureurs à avoir remporté une étape sur chacun trois grands tours : Giro 62, Vuelta 64 et tour de France 62, (clm par équipe). 2ème de la Vuelta en 1960 il a également prit la 5ème place du Tour 1963.

 

 

 

Armand Desmet

Armand Desmet

Jean Diederich

Luxembourg

Véritable légende du cyclisme luxembourgeois, Jean "Bim" Diederich s'est éteint le 6 décembre 2012 à Pétange, à l'âge de 90 ans. Né le 20 février 1922 à Esch-sur-Alzette, celui que l’on surnommait également le Duc de Grammont était le grand-père de Laurent Didier (RadioShack-Nissan), actuel champion du Luxembourg et beau-père de Lucien Didier, professionnel de 1977 à 1984. 2ème à cinq reprises du Tour du Luxembourg, Jean "Bim" Diederich a porté haut les couleurs de son pays en remportant trois étapes du Tour de France 50, 51 et 52 et en revêtant le maillot jaune après sa victoire sur l'étape Reims-Gand en 51. Vainqueur notamment d’une étape du Tour des Pays Bas en 48, du Tour du Luxembourg en 49 et du Tour de Lorraine en 52, il s’est, en outre, classé sixième du Championnat du Monde 1947 et 3ème du Dauphiné Libéré en 1950.

Espagne

Né le 7 Juillet 1973 à Valence, Victoriano Fernandez, professionnel de 1999 à 2006 au sein d’équipes portugaises a été retrouvé sans vie à son domicile le 12 novembre 2012. Il avait remporté une étape du Tour du Portugal en 2003 et terminé 8ème de l’épreuve en 2004

 

Victoriano Fernandez
Jean Fréchaut

France

Né le 19 septembre 1914 à Bordeaux, Jean Fréchaut était l’unique coureur français encore vivant à avoir remporté une étape du Tour avant guerre. Il est décédé le 16 avril à Vence où il s’était retiré depuis 1964. Professionnel de 1937 à 1946, Jean Fréchaut a, au cours de sa carrière, côtoyé des coureurs comme Bartali, Magne, Maës, Lapébie, Leducq ou Vietto. Il a construit l’essentiel de son palmarès dans le Tour de France en y remportant 3 étapes en 1938 et en terminant à 7 reprises 2ème d’étape (3 fois en 37, 1 en 38 et 1 en 39). Il a également remporté le Tour du Sud Ouest en 1938.

Belgique

Agé de 30 ans, Rob Goris coureur belge de la formation Accent Jobs-Willems Veranda's a succombé à un arrêt cardiaque dans sa chambre d'hôtel à Honfleur, le 5 juillet 2012. Rob Goris, né le 15 mars 1982 à Herentals a d'abord joué au hockey sur glace, à Herentals et en équipe nationale belge, dont il a été le capitaine. Il est passé au vélo en 2009, et a été sacré champion de Belgique des élites sans contrat en 2010. Sa compagne Katrien Van Looy, la petite fille de Rik Van Looy, était aux côtés de Rob Goris lorsqu'il est décédé. Il était en visite sur le Tour de France au moment du drame.

Rob Goris
Jos Huysmans

Belgique

Jozef Huysmans dit Jos Huysmans, né le 18 décembre 1941 à Beerzel, et mort le 10 octobre 2012 fut coureur professionnel de 1962 à 1977. Vainqueur de la Flèche Wallonne en 1969, il remporta également deux étapes du Tour en 1968 à Besançon et 1972 à Colomiers, sans compter le contre-la-montre par équipes du Tour 1970 ainsi que le prologue par équipes du Tour 1971 à Mulhouse. Victorieux du Tour du Nord 64, d’une étape des 4 jours de Dunkerque en 64 et 66, du Championnat des Flandres en 68 et 75, de la 1ère étape du Tour de Suisse en 1965, d’une étape du Dauphiné Libéré en 69, Jo Huysmans compte au total 51 victoires à son palmarès. Il collectionna également les places d’honneur : 2ème du Tour de Suisse 1965, de l'Amstel Gold Race 1969 et de Paris-Tours 1972. L’histoire retiendra également qu’il fut un fidèle parmi les fidèles d’Eddy Merckx dont il fut l’équipier de 70 à 77 avant de travailler au sein de l’usine de cycles de Merckx jusqu’en 1997.

Grande Bretagne

Le Britannique Tommy Godwin, double médaillé de bronze olympique de cyclisme sur piste (poursuite et kilomètre) en 1948 à Londres, s'est éteint à l'âge de 91 ans. Godwin avait été l'un des porteurs de la torche olympique l'été dernier à l'occasion du retour des JO à Londres. Après sa carrière de coureur, Godwin avait dirigé l'équipe olympique aux JO de Tokyo en 1964 et était devenu président de la British Cycling Federation par la suite.

Tommy Godwin
Inaki Lejarreta

Espagne

L'Espagnol Inaki Lejarreta est décédé dimanche 16 décembre 2012 à l’âge de 29 ans. Le coureur, né le 1er septembre 83, a été percuté par une voiture lors d'un entraînement sur les routes du Pays basque. Percuté par l'arrière, Lejarreta a été pris en charge très rapidement par une équipe de secours mais les médecins n'ont rien pu faire pour le sauver. Neveu de Marino Lejarreta, vainqueur de la Vuelta en 1982, il avait été sacré champion d'Espagne de cross country en 2007 et il évoluait cette année au sein du team Orbea aux cotés de Julien Absalon. 8ème des J.O. en 2008, il avait pris cette saison la 3ème place du championnat d’Espagne de VTT.

 

 

Photos terribles et insupportables, que l'on aimerait ne jamais voir !

Désiré Letort

France

Né le 29 janvier 1943 à Bourseul dans les Côtes-du-Nord, Désiré Letort fut un des meilleurs coureurs français de sa génération. Il porta les couleurs de l’équipe Peugeot de 65 à 70 puis de l’équipe Bic en 71 et 72. Il est mort le 9 septembre 2012 à Saint-Malo. Durant sa carrière, Désiré Letort a participé à 12 grands Tours : 8 Tour De France, 3 Vuelta et 1 Giro. Vainqueur d’une étape du tour de l’avenir, d’une étape du tour de Romandie, de Paris Camembert, de la poly Béarnaise, du grand prix cycliste de Mende et de Nice Seillans, il a également terminé 4ème de la grande Boucle en 67 et 9ème en 69, année où il eut la joie de revêtir le maillot jaune à l’issue de la 5ème étape arrivant à Mulhouse. Vainqueur du championnat de France en 1967, il fut déclassé quelques jours plus tard suite à un contrôle positif.

 
Fiorenzo Magni

Italie

C’est un immense champion qui s’en est allé le 19 octobre dernier avec la disparition de Fiorenzo Magni. Né le 7 décembre 1920 à Vaiano, dans la province de Prato, en Toscane, Fiorenzo Magni fut l'un des champions italiens les plus brillants et célèbres des années 1940 et 1950, le « troisième homme » du cyclisme italien, digne rival de Fausto Coppi et Gino Bartali. Sa carrière démarra sur le tard à cause de la seconde guerre mondiale et aussi parce qu’il avait adhéré à une milice fasciste durant la guerre ce qui lui valut une année de suspension en 1946. Il fut surnommé le « Lion des Flandres » à la suite de ses trois victoires consécutives dans le « Ronde Van Vlaanderen» (Tour des Flandres) de 49 à 51. Cet excellent rouleur-grimpeur doté d'une grande ténacité a, grâce à ses qualités et à un courage exceptionnel, réussi à s’imposer sur tous les terrains. Parmi les 82 victoires qui figurent à un palmarès qui aurait probablement pu être encore plus étoffé sans la seconde guerre mondiale, il faut noter le Giro en 48, 51 et 55, le championnat d’Italie en 51, 53 et 54, 3 trophée Baracchi, 2 Rome-Naples-Rome, 3 Tour du Piémont, 3 étapes de la Vuelta, 7 étapes du Tour, 6 étapes du Giro, les trois vallées Varésines, et Milan-Turin. Il a également terminé deux fois 2ème du Giro en 52 et en 56 malgré une clavicule cassée. Il aurait probablement pu remporter le Tour 1950 dont il était le leader, quand Gino Bartali, auquel le public français reprochait vivement une querelle avec Jean Robic décida d’abandonner le Tour car il jugeait que la sécurité de l'équipe italienne était menacée. Magni, en équipier fidèle a obtempéré avec toute la Squadra et a suivi le campionissimo. Après sa carrière, il fut sélectionneur national et ensuite président de l'Association des Coureurs et enfin président de la Ligue Professionnelle.

Fiorenzo Magni
 
Fiorenzo Magni
Aldo Ronconi

Italie

Né le 20 septembre 1918 à Brisighella près de Ravenne, en Émilie-Romagne, le coureur cycliste italien, Aldo Ronconi est décédé le 12 juin 2012. Il fait partie des coureurs dont la carrière fut en grande partie, amputée par la seconde guerre mondiale qui lui gâcha ses meilleurs années. Malgré cette période d’inactivité forcée, il remporta tout de même le Tour d’Ombrie en 40 puis le Tour de Toscane, une étape du Giro et son championnat national en 46 ainsi qu’une étape du Tour de France 47 qu’il termina à la 4ème place.

France

Né le 8 avril 1933 à Ahun dans la Creuse, Marcel Rohrbach est mort le 14 mars 2012 au Chesnay dans les Yvelines. Issu d'une famille de dix enfants, c’est grâce à ses talents de grimpeur que Marcel Rohrbach s’est forgé un solide palmarès. Il a notamment remporté le Circuit du Mont-Blanc en 1958, le Critérium du Dauphiné libéré en 1957 alors qu'il était encore indépendant ainsi que le classement de meilleur grimpeur de l'épreuve en 1958 et 1959 avec chaque fois une victoire d’étape. Il a également gagné les Boucles de la Seine en 1960 et une étape de la Vuelta en 61. Vice champion de France à deux reprises en 57 et 62, il a terminé 2ème de Liège-Bastogne-Liège en 61 et 9ème du Tour en 1960. Il arrêta sa carrière en 1963 et il sut fort bien gérer sa reconversion : il possédait un hôtel réputé à Versailles, Le Cheval rouge, et il fut également grossiste en produits pour l’hôtellerie.

Marcel Rohrbach
Giacinto Santambrogio

Italie

Le coureur cycliste italien Giacinto Santambrogio, né le 25 avril 1945 à Seregno, dans la province de Monza et de la Brianza en Lombardie, est décédé « des suites d’une longue maladie », le 13 juin 2012 dans sa commune natale. Membre de la grande équipe Molteni de 69 à 71 puis de l’équipe Bianchi de 73 à 78, Giacinto Santambrogio fut bien plus qu’un simple équipier et il réussit en 11 ans de professionnalisme à se forger un fort beau palmarès. 2 étapes du Tour en 75 et 77, 2 étapes du Giro en 71 et 77, Tour du canton d’Argovie 74, Coppa Bernocchi 69, Trois vallées Varésines 72, Grand Prix de Camaiore 74, Circuit de Larciano 74.

Suisse

L'ancien professionnel suisse, Bernard Vifian est décédé à l'âge de 67 ans, le 18 juin 2012. Né le 16 décembre 1944 à Hermance, il avait été professionnel de 1967 à 1971. Champion de Suisse de poursuite en 66 et 67, il conquit le titre national sur route en 69, année où il termina également 3ème du Tour de Suisse. Après sa carrière, il avait ouvert un magasin de cycles à Genève et il était devenu une des figures du cyclisme Genevois. Il avait prit sa retraite en 2011.

Bernard Vifian
Juan Carlos Vicario

Espagne

 

Né le 1er septembre 1971, Juan Carlos Vicario est décédé le 26 septembre 2012 des suites d’un cancer de l’estomac. Professionnel de 94 à 2002, il avait remporté le mémorial Galéra en 1999 et deux étapes du Tour du Portugal en 2001.

Suisse

Erwin Wildhaber n’était pas un coureur mais il était très connu dans le milieu du VTT car il était depuis plusieurs années, mécanicien pour l’équipe Scott-Swisspower Mountain Bike Team et pour Nino Schurter, le champion du monde de cross country. Il exerçait également ce rôle très régulièrement pour l’équipe nationale Suisse, comme ce fut le cas cette saison lors des J.O. de Londres. C’est lors d’une randonnée en montagne, dans les Alpes Suisse, qu’Erwin Wildhaber a fait une chute mortelle. Il était accompagné par le manager du team Scott Swisspower, Thomas Frischknecht (ancien champion du monde de cross country) et de son adjoint Andreas Seeli qui ont également été sérieusement blessés lors de la chute d’Erwin Wildhaber.

Erwin Wildhaber
     

 

 
 
     
 
 

 Copyright©Le Petit Braquet || Version V.01 || Nov2005