Le Petit Braquet
 
- Recueil - Citations & Expressions
 
 accueil Retour page d'accueil
 

Les mots ne sont pas de simples particules de phrases. Ces syllabes entremêlées ont un réel pouvoir. Les mots nous gouvernent, nous trahissent, nous blessent, nous réchauffent. Mais en aucun cas, ils ne laissent insensibles.

Vous trouverez ici un recueil de citations, ou de simples phrases prononcées par des personnages emblématiques du monde du cyclisme, mais pas seulement. Ils prennent la parole parfois avec humour, avec ironisme ou avec franchise et sincèrité...

Recueil d'expressions ...

  Dernière mise à jour : 07-Fév-2019

"Je ne vais pas me faire que des amis mais je trouve le cyclisme honteux. C'est inhumain. On ne peut pas faire du cyclisme de haut niveau sans se doper", a-t-il assuré. "Quand on voit tous ceux qui meurent à cinquante ans..."

Alain Souchon (chanteur)                                                                 PS :    * On pourrait aussi parler des la consommation de produits illicites dans le milieu du show biz

«A un moment donné, il faut dire aux gens que le Père Noël n’existe pas. Je déteste être ce type mais quelqu’un doit le faire (…) Je ne vais pas rentrer dans le détail du nombre de fois où j’en ai été témoin mais oui, j’ai vu Lance Armstrong se doper»

Floyd Landis

"Les spectateurs ou les téléspectateurs sont notre baromètre. S'ils s'emmerdent, c'est qu'on n'est pas bon"

Marc Madiot (manager de la FDJ)

"Navrant de lire et de relire ces références incongrues au cyclisme qui entretiennent cet imaginaire délètère" - Romain Bardet (AG2R La Mondiale) répondant ainsi à un article du journal Le Monde sur les résulats des élections primaires de la droite, où l'auteur écrivait que le classement "ressemblait", à ce stade, au classement général du Tour de France avant le résultat des test antidopage.
"Je pense que l'être humain, derrière le volant, est une autre personne. C'est un peu un dédoublement de personnalité, quelqu'un de très adulte ne peut pas péter un plomb". - Arthur Vichot (FDJ) qui réagissait au décès de Michel Scarponi

"Même avec un pistolet sur la tempe, je ne retirerai pas mes déclarations"

Phil Gaimon - ancien coureur pro qui accusait alors Fabian Cancellara d'avoir utiliser un vélo à moteur lors de certaines Classiques.

"Oui, mais pour agir, ce sport a besoin de se réformer, il a perdu sa folie (!!!) au profit de la baston de la dernière ascension" - J.Christophe Peraud (Ancien coureur pro AG2R) a qui un journaliste du Parisien demandait s'il souhaitait s'inverstir dans les instances du cyclisme.
Albert Londres

"Je ne sais pas si la fraude technologique existe dans le peloton, mais je veux en être sûr. Je suppose que la fraude technologique a été commise par le passé et je reste prudent sur la situation actuelle. Si nous sommes confrontés à un scandale de fraude mécanique demain, le désastre ne sera pas oublié ..."

David Lappartient - président de l'UCI

"Bienvenue dans mon show mon ami, sans aucun doute le meilleur directeur sportif de tous les temps, et j'en ai rien à f***** de ce que les gens disent,

"Johan, tu aurais pu ne prendre qu'un an de suspension, ça n'aurait rien changé. Vu comment le sport et les médias ont réagi, toi et moi on n'aurait jamais retrouvé de job de toute façon. Tu peux même ne pas prendre de suspension, mais si plus personne ne veut t'embaucher c'est comme une exclusion à vie. Pour moi il n'y a aucune différence"

Lance Armstrong

"Demain, dans la dixième étape du Tour de France, Bagnères-de-Luchon - Bayonne, des champions de la route, pilotant une frêle bicyclette, donneront au monde entier, la plus belle démonstation de vaillance qu'on puisse imaginer. Suivans cette bataille homérique avec attention. Plaignons par avance, ceux qui ne pourront surmonter la terrible épreuve. Préparons-nous à acclamer les vainqueurs !"

Henri Desgrange

"Les Nains de la route" - en 1961, Jacques Anquetil remporte le Tour de France en prenant le maillot jaune le premier jour et en le conservant jusqu'à la fin. Ce fut un Tour de France particulièrement morne et Jacques Goddet dans son éditorial de l'Equipe se montra particulièrement véhément en qualifiant les acteurs de cette édition.
"Dans le vélo, il y a ceux qui font les cons, et ceux qui ne font pas les cons.
Moi, avec la force que j'avais, je pouvais faire partie de la deuxième catégorie …"
Bernard Hinault

"Des Bobet, j'en avais un dans chaque jambe"

Roger Hassenforder

"Tous les coureurs prennent des fortifiants au cours de leur carrière,
j'en ai pris moi-même, mais il ne faut pas confondre fortifiants et produits dopants".
Eddy Merckx

Bien sûr, nous aussi on prenait bien quelques vitamines, quelques excitants, mais rien d'aussi risqué pour la santé.

Raymond Poulidor

"Ce Coppi-là, ce n'était pas celui de tous les jours, c'était le combattant déchainé, le fauve lancé sur les traces de sa proie et, parce que nous grimpions à moto à ses côtés, parce que scrutions son visage, parce que lisions dans ses yeux, nous dirions que nous y avons perçu une lueur animale, cruelle, celle que doit avoir le tigre bondissant sur sa victime"
Un journaliste du journal L'Equipe

 

« C’était un géant, c’était un seigneur, et c’était le soleil ! »

Antoine Blondin au sujet de Luis Ocana

Charly Gaul

 

 

 

 

 

 

 

 

"Cette légende d'homme radin, je prendrai (...) soin de l'entretenir, plus tard, lorsque je serai riche. Elle m'arrangera."

Raymond Poulidor

"Perdre une course, c'est rageant, mais qu'est-ce que c'est par rapport aux vraies catastrophes, à la véritable misère ?"

Raymond Poulidor

"A ce jeu-là [N.D.R. : le sprint], où il faut posséder une grosse pointe de vitesse et frotter sans se soucier du danger, je n'ai jamais été un expert."

Raymond Poulidor

"J'en ai vu d'autres dans mon enfance, lorsque le gel transformait des étangs en miroir étincelant où je m'amusais à patiner."

Raymond Poulidor

Louis Aragon
Louis Nacéra
Max Favalelli

"la souffrance à bicyclette est noble, car elle correspond au plein épanouissement de la volonté."

Henri Desgrange

"La bicyclette est l'une des rares inventions humaines qui ne servent qu'au bien"

Paul Guth

"C'est pour moi une nécessité de posséder une bicyclette afin de m'évader, de m'enfuir, de m'éloigner de la société des humains."

Luigi Bartolini

Bordas Philippe

Sanseverino

"A bicyclette, vous respirez, admirez, entendez la nature elle-même. C'est que le mouvement [...] nous dote d'une sensibilité inconnue jusqu'ici"

Maurice Leblanc

"Partir dans l'inconnu, [...] ne prendre conseil que de ses propres forces, ne compter qu'avec sa fantaisie, voilà ce que permet la bicyclette

Maurice Barrès

"Souhaiter une bonne année à des cyclos, c'est peupler leur rêves de trois cent soixante quatre et une randonnées."

C.Lebay-Cassou

"On quitte les bras de sa mère pourle guidon de sa bicyclette ..."

Antoine Blondin

"Le vélo, c'est le moyen et peut être l'art d'extraire le plaisir d'une contrainte"

Jean Bobet

"C'est parce que le vélo est un remarquable engin de perception du monde que le cyclotourisme est [...] une source d'enrichissement perpétuel."

Jacques Vicart - président de la Fédération Française de CycloTourisme de 1972 à 1979

"J' étais trop jeune pour avoir une voiture , donc je faisait l' amour avec mes copines sur la banquette arrière de ma bicyclette".

Woody Allen - cinéaste et humoriste

"Ma relation avec la bicyclette a toujours été d'égalité : pas un dessus et l'autre dessous, mais tous le deux dessus ou tous le deux dessous, selon qui chutait le premier." Francesco Salvi - humoriste italien (1953)

''j'aime la bicyclette pour l'oubli qu'elle donne. J'ai beau marcher, je pense. A bicyclette je vais dans le vent, je ne pense plus, et rien n'est d'un aussi délicieux repos''

Emile Zola

"La bicyclette est une amie avec laquelle on ne se brouille jamais"  (extrait du Livre "Le Temps de la vélocipédie - [1876-1892]

Joseph-Louis Laval (dit Jiel Laval)

"Je suis venu au monde à l'ombre précaire d'une bicyclette suspendue entre ciel et terre."

Louis Nucera

"Je me souviens de mon premier col, j'avais 8 ans, je grimpais sur un petit vélo rouge que j'aurais dû garder comme trophée d'enfance."

Jacques Chancel

"Faire du vélo, c'est comme aller à l'église - beaucoup d' adeptes mais peu qui comprennent."

Jim Burlant

"Le vélo a une âme. Si vous réussissez à l'aimer, cela vous donnera des émotions que vous n'oublierez jamais.

"Si vous freinez, vous ne gagnez pas."


Mario Cipollini

"Je suis un coureur assez complet - je vais lentement sur tous les types de terrain"

Matteo Bono (coureur cycliste)

"Vous le verriez là-bas, attaquant, avec ce sourire sur son visage, et vous ne pourriez pas dire s'il était fatigué, le feignait-il, ou se moquait-il de vous."

Claudio Chiappucci (en parlant de Miguel Indurain)

Paris Roubaix 1985 -
"C'est un tas de ****, cette course, c'est un tas de **** ... tu travailles comme un animal, tu n'as pas le temps de pisser et tu mouilles ton cuissard ... tu roules dans la boue comme ça et tu glisses et ... c'est un tas de bêtes, tu dois te nettoyer sinon tu deviendras fou ... "

le journaliste interviewant : "Le monterez-vous de nouveau ?"
"Bien sûr, c'est la plus belle course du monde!" - Théo de Rooy

"Les alpinistes souffrent de monter des montagnes comme tout le monde, nous souffrons à une vitesse supérieure"

Robert Millar

"J'ai gagné! J'ai gagné! Je ne suis plus obligé d'aller à l'école. "

Eddy Merckx (après sa première victoire)

"Quand j'ai vu des coureurs aux culs gras grimpant comme des avions, c'est alors que j'ai su"

Luis "Lucho" Herrera

"Le cyclisme professionnel est un crime organisé"

Floyd Landis

"Si vous considérez ma situation: un gars qui revient d'une condamnation à mort, vous savez, pourquoi entrerais-je dans un sport, me droguerais-je et risquerais-je ma vie à nouveau?" C'est fou. Je ne ferais jamais ça. Non, pas moyen. "

Lance Armstrong

"Enfin, la dernière chose que je dirai aux personnes qui ne croient pas au cyclisme, aux cyniques et aux sceptiques: je suis désolé pour vous. Je suis désolé que vous ne puissiez pas rêver grand. Je suis désolé que vous ne croyiez pas aux miracles. "

Lance Armstrong

- Une promenade à bicyclette est une evasion de la tristesse.

James E. Starrs - "The Literary Cyclist"

"La bicyclette fait de vous un heureux ; quelqu'un de libre en tout cas, de nouvellement libre et c'est insondable et exquis ce sentiment."

Charles-Albert Cingria (écrivain et musicien suisse).

"Ceux qui ont fait du vélo savent que dans la vie rien n’est jamais plat".

René Fallet - écrivain français (1927-1983)

- Qui dit qu’on doit toucher le fond pour remonter la pente ne fait jamais de vélo. (Anonyme)

- On cesse pas de pédaler quand on vieillit … on vieillit quand on cesse de pédaler. (Anonyme)

"On a le sens du vélo, comme on a l'oreille musicale" 

Louis Nucéra (extrait de Mes rayons de soleil)

"J'ai passé les plus belles années de ma vie, peut-être, à jouer de la bicyclette".
Jules Renard - (lettre à Tristant Bernard)

"Un cyclotouriste n'a pas de palmarès, il n'a que des souvenirs"

Jean Taboureau (dit Des Vignes Rouges)

"Juché sur une simple bicyclette, vous aurez vite l'impression de rouler sur l'échine de la terre."

Pierre Sansot - philosophe, sociologue et écrivain français)

"Quand ton moral est bas , quand le jour te paraît sombre , quand le travail devient monotone , quand l’espoir n’ y est pas , grimpe sur un vélo et roule sans penser à autre chose que le chemin que tu empruntes".

Sir Arthur Conan Doyle - écrivain anglais (1859-1930)

"Les gens qui n'aiment pas le vélo nous ennuient, même quand ils n'en parlent pas".

Michel Audiard

"Rien n' est comparable avec le simple plaisir d' un tour à bicyclette".

John Fitzgerald Kennedy - président des États-Unis (1917-1963)

"Ca ne pouvait plus durer. Lui, il n'en fait qu'à sa tête et ne participe jamais au travail d'équipe. Alors, voilà, je lui ai donné cette claque au nom du groupe. C'était un geste collectif"

Roger Pingeon - (lors du Tour de France 1968; Roger Pingeon flanque une gifle à son équipier Delisle à l'arrivée)

"Jai été dans la position de Poulidor, mais moi, avant d'être Poulidor, j'ai su gagner, et puis me construire un palmarès. J'ai su gagner, et puis après j'ai su perdre."

Bernard Hinault

Quand j'étais coureur et que je faisais l'amour, je m'obligeais à penser à Merckx ... pour me déchainer"

Confidence de Luis Ocana

"Bernard Hinault, il aboyait, mais ne mordait jamais."

Marc Madiot - le Journal du Dimanche - Juillet 1997

"Hinault aurait été boxeur, il aurait tué des mecs."

Maurice Le Guilloux (équipier de Hinault - Juillet 1986)

Langage politique :

"Lionel Jospin qui donne des conseils aux socialistes, c'est un peu comme Poulidor qui expliquerait à des coureurs cyclistes comment gagner le Tour de France

Anne Roumanoff - (Le Journal du Dimanche)

"Je suis dans la voiture de Christian Prudhomme, il vient de sortir le champagne. Je n’en peux plus, quel sport de beauf avec leur casquette Cochonou. Je pense qu'il va y avoir un drame avant la fin de l’étape."

Rachida Dati (Députée européenne) au téléphone avec une copine, Le Journal du Tour sur France

S'arrêter, lorsque l'on est sur une bicyclette, cela revient à tomber.

Louis Mermaz

"Le Tour de France démarre, nous allons être tranquilles pendant un mois."  

Un président du Conseil, à ses ministres, années 1930

"Le Général De Gaulle est le président des Français onze mois sur douze. En juillet, c'est Jacques Goddet." 

Antoine Blondin - l'Humanité - Juin 2003

"Vous savez Monsieur le Président (en s'adressant à Jacques Chirac), on ne se dope pas plus pour faire 3500 km en vingt jours que pour courir 100 mètres en neuf secondes ..."

- Jacques Goddet - Juillet 1998

"J'ai dit à Nicolas Sarkozy que s'il ne tenait pas ses promesses sur la modulation des frais de gendarmerie, je faisais campagne pour Dominique de Villepin en 2012."

David Lappartient (président de la FFC), La France Cycliste

Lorsque je donne quatre coups de pédale, il y en a trois pour le fisc.

Bernard Hinault

 

Jean Bobet, ancien champion devenu journaliste, est envoyé spécial de RTL sur le Tour 1963. Son temps d'antenne en direct est très limité. Dans le contre-la-montre disputé dans l'après-midi du 28 juin à Angers, il ne doit intervenir que pour le départ et l'arrivée de Jacques Anquetil, le favori. Le hic : on lui donne l'antenne deux minutes plus tôt que prévu, il est pris de court, il doit parler, il doit meubler. La machine spéciale du champion le séduit, il a tellement parlé de l'homme : "elle est légère, profilée, aérodynamique, son coefficient de pénétration tend vers la perfection." Bref, il fait du remplissage technique et conclut naturellement par une phrase que d'acuns interprètent toujours mal : " Anquetil a entre les jambes un engin parfaitement extraordinaire, comme on en a rarement vu !"

Les cyclistes avaient pour habitude de glisser sous la casquette des feuilles de choux afin de se protéger du soleil

"Feuilles de choux. J'ai eu du mal à en trouver. Dans toutes les épiceries de Reims on m'affirmait que ce n'était pas la saison. Heureusement, après deux heures d'effort, nous sommes tombés sur un bon stock"

Jean Stablinski - Journal l'Equipe 05-07-1973

 

"Pourquoi bloquez vous donc la course avec des tracteurs américains ?"

Lors d'un départ à Orcières-Merlette [1982], les paysans mécontents bloquent la course : "Les Français doivent acheter des produits français", expliquaient les agriculteurs

A quoi, Bernard Hinault, alors maillot jaune, répliqua

"Poulidor m'a un peu aidé dans deux ascensions, ... la télévision était là !" 

Roger Pingeon (TdeF 1967)

"La Bicyclette est un act d'expression créative, une forme d'art qui change chaque fois qu'une personne monte en selle"

Charles Youel - (Directeur de la Création et Fondateur d'ARTCRANK)

"En chacun de nous, c'est Dieu qui pédale et le diable qui fait de la roue libre"

Gilbert Cesbron

1966 - Tour de France (Etape Briançon-Turin)
"Je n'ai appris qu'à 4 km du but que Lucien Aimar roulait devant depuis 60 km. Je crois que je vais recourir au port de lunettes"

Roger Pingeon

"Il court pour être deuxième, c'est triste pour le vélo"

Bernard Hinault à sujet de Tony Rominger

"Moi, j'étais venu pour remporter une étape et j'en ai déjà gagné deux et les deux grandes étapes des Alpes en plus" - Répond l'Helvète

"Il ne faut pas venir me dire que LeMond pouvait gagner en 1985. Si je suis un salaud, ce n'est pas sûr qu'il gagne l'année suivante. Mais j'ai respecté ma parole. Je lui avais promis de l'aider à gagner. L'image de moi de LeMond franchissant main dans la main la ligne d'arrivée à l'Alpe d'Huez suffit à démontrer la fidélité de ma parole"

Bernard Hinault

"Il n'y a personne pour agir comme le fait Eddy Merckx dans toute l'histoire du sport cycliste. Eddy peut encore gagner demain à Gap, après-demain au mont Ventoux, dans les Pyrénées, bref partout. J'en arrive à ne plus avoir quoi dire à son sujet lorsque les journalistes me questionnent."

Roger Cornet (Envoyé spécial Dauphiné-libéré)

On filtre les échappées, on ne relaie jamais et l'on tente de faire cueillette des bonifications. Bref, on court à l'italienne et tant pis si ça gueule ..."

Marcel Bidot (directeur de l'équipe de France)

"Son ambition n'était pas au diapason de ses capacités physiques et il était trop doux pour un milieu ou l'âpreté est souvent élévée au rang de vertue"

Pierre Chany au sujet de Roger Walkowiak (NP : Pierre Chany (1922-1996), journaliste sportif spécialisé dans le cyclisme. Il a couvert une cinquantaine de Tour de France et fut l'une des meilleures plumes du quotidien sportif L'Equipe.

"Ceux qui ont creusé le tunnel auraient pu l'ouvrir en bas !
il aurait été un peu plus long, sans doute, mais cela nous aurait épargné le martyre. Entre le tunnel du métro et le sommet du Galibier, eh bien je préfère encore le métro ..."

Emile Georget (1911)

"Le cyclisme a perdu toute crédibilité. Qu'on soit honnête ou non, plus personne ne nous croit"

Sandy Casar - réaction après l'affaire Armstrong)

 

 

 

 

 

 

 

"1938. A la porte de chez Anatole, le bistrot en bas de chez moi, on écoute un poste, non pas de radio ... de TSF !
Il nous diffuse une nouvelle qui nous captive autrement qu'Hitler et Mussolini ... Gino le pieux vient de passer en haut de l'Izoard ... il a pratiquement le maillot jaune. Tout ça parce qu'il a de l'eau bénite dans son bidon. Des choses qui vous font croire que Dieu existe bel et Bien.

Alphonse Boudard - sept. 1984

Lucien Van Impe peut se rendre à Lourdes à genoux afin de remercier Luis Ocana. Car celui-ci l'a pris en remorque dans la plaine avant l'ascension du Pla-d'Adet et sans cette action, Van Impe ne serait jamais parvenu à demeurer seul en tête."

Eddy Merckx -juillet 1976

Année 1920.

"Pour réussir son cliché, son Fragonard, comme il disait, au sommet du Tourmalet, le photographe Caudrilliers faisait transporter quelques camions de talc de Saint-Béat, quand il n'y avait plus de neige."

Raymond Gid

Le jour où un bourrin détrônera un pur-sang grâce à une piqûre, alors là, oui, le cyclisme sera en danger de mort."

Pierre Chany

"J'étais le petit Français sur qui il pouvait taper. Je ne peux pas oublier. (...) Certains menaçaient de me jeter leurs bidons à la gueule si j'attaquais."

Thomas Voeckler (en référence à 2006 et aux comportements de Tom Boonen et d'autres coureurs à son égard).

"Les générations montantes prennent maintenant pour danser le samedi soir les drogues que Coppi prenait pour gagner le Tour de France

Paul Fournel (écrivain français)

"Jadis les dopages étaient dérisoires et les exploits considérables. Depuis vingt ans, les dopages sont considérables, les exploits dérisoires"

J.E. Ducoin (journaliste)

"Dans le corps de Bartali coule du sang, dans de celui de Coppi de l'essence."

Bernard Pascuito, éditeur (2007)

"L'EPO n'est pas plus dangereuse que dix litres de jus d'orange ... Tout ce qui n'est pas détecté par les contrôles n'est pas du dopage ..."

Dr Michele Ferrari

"Oui, je me suis dopé ! Un champion ne peut pas faire autrement. Ceux qui disent le contraire sont des hypocrites ... Si on veut m'accuser de me doper, ce n'est pas bien difficile, il suffit de regarder mes fesses et mes cuisses, ce sont de véritables écumoires."

Jacques Anquetil (1967)

"Quand je pense que Jacques Anquetil a remporté cinq Tour de France sans passer en tête au sommet d'un seul col, je n'en reviens pas !"

Raphaël Geminiani

La différence entre la F1 et le cyclisme, c'est qu'on peut gagner un Grand Prix avec une dysentrie, mais jamais on ne pourra gagner le Paris-Roubaix avec des hémorroïdes !

Laurent Ruquier

Les filles, c'est comme les échappées en cyclisme, faut en tenter plusieurs pour en réussir une.

Daniel Picouly

Chaque cycliste, même débutant, sait qu'à un moment ou un autre de sa vie il aura rendez-vous avec une portière de voiture.

Paul Fournel

"Si je m'étais entrainé comme Merckx et j'avais voulu tout gagner, moi aussi j'aurais pu. Mais moi, je ne voulais pas être le cannibale. Mon truc, c'était cinq objectifs par an, mais c'est vrai que, vu mon potentiel, j'aurais pu courir jusqu'à quarante ans."

Bernard Hinault, Le Vélo (mai 1998)

"J'ai déclaré qu'il fallait suspendre à vie les tricheurs. Je le confirme. Leur inconscience est trop grave pour la crédibilité du sport cycliste. Ils ne méritent pas une deuxième chance"

Bernard Hinault (Livre d'or du cyclisme - 2002)

S'endormir au volant, c'est très dangereux. S'endormir à vélo, c'est très rare. S'endormir à pied, c'est très con.

Philippe Geluck

"Christophe Moreau, malgré un coup de pédale saccadé, file vers une belle victoire d'étape. Et je peux vous dire que notre motard Marco a même bien du mal à le suivre !

Frédéric Adam - journaliste sur RMC Infos)

"La course cycliste des temps moderne se résume souvent à une compétition entre dopés qui se font prendre et dopés qui ne se font pas prendre."

J.E. Ducoin

laurent fignon"Le lendemain, vers Isola 2000, nous avons escaladé l’Izoard, puis le col de la Bonette, toit du Tour. J’ai un souvenir très précis. Je suis resté le dernier dans toute l’ascension. Volontairement. Les mains en haut du guidon, j’ai pleinement apprécié. Je respirais bien fort ces derniers temps d’éternité cycliste: les miens. L’instant ne devait pas m’être volé. Monter au dessus de 2700 mètres dans ces circonstances avait de quoi me redonner des raisons d’apprécier, pendant quelques longues minutes d’évasion mentale, tout ce que j’avais désormais vécu sur un vélo. Un fractionné poétique. Un fragment de moi-même. Respiré et assumé. À ma cadence. Rien qu’en harmonie. J’appuyais sur les pédales en toute légèreté, regardant le paysage de loin en loin, mesurant chaque seconde comme l’entraperçu d’un temps enfui, voyant dans cet horizon de cimes et de bleu du ciel un univers nouveau à défricher et une manière inédite d’entrevoir l’avenir. Le cyclisme continuerait sans moi. La vie continuerait avec moi. Avais-je seulement à me plaindre?"

Laurent Fignon (Extrait de son livre : Nous étions jeunes et insouciants)

"Du début à la fin, qu’on m’ait aimé ou non, qu’on ait été impressionné par mes exploits ou non, qu’on ait vu ou refusé de voir en moi un champion d’exception, je suis resté Laurent Fignon. Rien que Laurent Fignon. Moi et rien d’autre en somme. Ni un fantasme ni une transposition. Juste un homme qui fit tout ce qu’il put pour se frayer un chemin vers la dignité et l’émancipation. Être un homme."

Laurent Fignon (Extrait de son livre : Nous étions jeunes et insouciants)

"Jaccroche une remorque à mon vélo, j'y mets ma belle-mère, et j'arrive encore premier en haut du col"

Jean Robic - lauréat du Tour de France 1947

"Tu te rends compte ! ce connard m'a refusé une poussette dans le Télégraphe sous le seul prétexte qu'il était cuit. On n'est plus servi !"

Raphaël Geminiani, à son directeur sportif, à Briançon, en 1953

"Quoi ? J'ai lâché tout le monde en lâchant le guidon pour boire mon bidon ? Vous me l'apprenez, je ne m'en suis même pas rendu compte."

Riccardo Ricco (Vacansoleil), Gazzetta.it

"Je n'ai pas pu attaquer aujourd'hui. C'est Fränk qui avait le plan dans sa poche et comme il est tombé..."

Andy Schleck - Le Quotidien

"Jai cinquante-neuf berges, mais j'ai une santé de fer. Je m'envoie toujours quotidiennement mes vingt Ricard et mes trois paquets de pipes".

Jean Robic l'Equipe magazine du 5 juillet 1980 (il sera victime d'un accident de la route quelques jours plus tard.

"Merckx, c'est Anquetil + Van Looy. Parler de Merckx sans parler d'Ocana, c'est oublier l'essentiel, évoquer le soleil sans son ombre plaquée."

Philippe Brunel, Télérama (juillet 2003)

"C'est hallucinant. Nous sommes en fin de Tour de France, et les organisateurs trouvent le moyen de nous loger dans un vulgaire hôtel 4 étoiles de l'Alpe d'Huez."

Andreas Klöden (RadioShack)

"Je n'ai pas triché. J'ai voulu le faire, mais je ne l'ai pas fait. On m'a confisqué la poire avant que je l'utilise. J'ai donc uriné normalement. Si ça se trouve, je ne suis même pas positif. Aussi ai-je écrit au président du jury, une demande de clémence."

Michel Pollentier (Alpe-d'Huez - 17-juil 1978).

C'est le contraire du vélo, la bicyclette. Une silhouette profilée mauve fluo dévale à soixante-dix à l'heure : c'est du vélo. Deux lycéennes côte à côte traversent un pont à Bruges : c'est de la bicyclette.

Philippe Delerm

Si la réincarnation existe, j'aimerais revenir en selle de vélo pour dames.

Jim Mac Mahon

"Les coureurs du Tour vont aujourd'hui tellement vite qu'on est obligé de les filmer d'hélicoptère, et quand ils pissent le long des routes, ils font pousser les platanes"

Régis Mailhot - France 2 (2010)

"Tous ces effort pour ces quelques lignes de palmarès... J'aurais pu faire quelque chos de plus constructif, de plus important. Retourner la terre comme mon père."

Miguel Indurain - Libération, 3 janvier 1997

A dix-huit ans, Hinault sera facteur à Yffiniac pendant l'été. Il faudra plusieurs jours à la population pour s'en remettre. Le courrier arrivera en effet une heure plus tôt que d'ordinaire dans les boites aux lettres".

Dominique Grimault - Le Journal du Dimanche (23-07/1978)

- L'amour c'est comme le Tour de France. Il faut beaucoup d'efforts pour atteindre le sommet du col. (Anonyme)

- L'amour c'est comme le Tour de France : on l'attend longtemps et il passe vite. (Anonyme)

"J'avais des amis dans les cols, des Basques, des Landais, Des Bordelais, ils voulaient me pousser. D'un geste, pour les commissaires, je faisans semblant de protester, mais je leur criais de pousser plus fort. Ils ne vous le disent pas, mais tous les coureurs font comme ça. Bref, j'ai encore été pénalisé".

Roger Lapébie, Tour de France 1937

"Si je connaissais le fondu qui nous a faits passer par là [le col de Romeyère], je le donnerai à bouffer à mon clebs".

(anonyme - Tour 1964)

"Dans la descente du Ventoux en 1955, Kübler était pratiquement devenu fou. Il criait, les bras ouverts, écartez-vous, écartez-vous ! Ferdi va exploiser et ça va faire des morts !"

Pierre Chany (l'Equipe - 18-juil 1994)

"Dieu n'a pas créé les Pyrénées pour séparer la France et l'Espagne mais pour distinguer les grimperus des non-grimpeurs".

Christian Laborde (1993)

Si j'en bave, je ne suis pas le seul. En fait, ce sont les grimpeurs qui souffrent le plus car ils sont obligés de prouver qu'ils le sont bien"

Bernard Gauthier

Même le grand Joop Zoetemelk, vainqueur du Tour en 1980, avait fini par râler auprès de moi. Faut dire, je lui touchais le cul dans les montées !"

Laurent Fignon - Nous étions jeunes et insouciants)

"Baisser les bras dans une compétition sous prétexte qu’on ne peut terminer premier est incompatible avec l’esprit du sport

Eric Tabarly

"Sans l'invention de la roue, les coureurs du Tour de France seraient condamnés à porter leur bicyclette sur le dos"
"Cyclistes, fortifiez vos jambes en mangeant des œufs mollets"
"Il est idiot de monter une côte à bicyclette quand il suffit de se retourner pour la descendre

Pierre Dac

Déjà que c'est ch... pour nous, qu'est-ce que les gens doivent s'ennuyer devant leur télé ! Vivement que ça grimpe..."

David Moncoutié

Chaîne de télé et chaîne de vélo, c'est pareil : dès que tu es le maillon faible, tu quittes le plateau.

(inconnu)

"Ce texan aboyeur n'est qu'un monstre des temps modernes qui, en détruisant le rêve et en installant sur la place publique et sans pudeur ses propres pulsions, a tué la machine à ramener de l'enfance. C'est encore aujourd'hui le pire de ses crimes."

J.Emmanuel Ducoin (Lance Armstrong - l'Abus)

"J'ai toujours pensé que, pour fendre l'air, il fallait, comme Coppi, avoir un grand nez. Anquetil, Bobet, Merckx, Hinault ont peut-être battu des records. Ils n'ont jamais détrôné dans mon coeur le grand Fausto. Longtemps après ses prouesses, j'ai failli doubler les gages de notre employée de maison, pour la remercier de m'avoir dit, en revenant du bureau de poste où je l'avais envoyée faire une photocopie : "Monsieur, voilà votre Fausto Coppi !!!"

Paul Guth (L'Equipe Magazine - 27/02/1982)

"Au sommet d'un petit col, alors que nous suivions Eddy Merckx, déjà, encore, toujours en tête, j'ai vu une femme entrer en transe à la vue de son dieu vivant, faire ce qui reste pour moi le plus bel hommage : soulever très haut sa robe devant le roi de la pédale."

Daniel Toscan du Plantier (1974)

"A chaque fois que je me ramasse le nez dans l'herbe, je me dis que le vélo rapproche vraiment de la nature".
"Se prendre une toile en vélo, ce n'est pas trop grave vu qu'on a déjà le cadre".

(inconnu)

"Rook sans Theunisse, c'est Milan sans Remo."

Tour de France 1988. Dans l'équipe hollandaise PDM, Steven Rooks et Gert-Jan Theunisse sont tellement inséparables que Robert Chapatte derrière son micro a cette fulgurance

"L'exploit dont je suis le plus fier ? Non ce n'est pas mon Tour de France 1947. Je n'ai eu aucun mérite, j'étais irrésistible ! Non, ce dont je suis le plus fier, c'est d'avoir réparé tout seul en pleine nuit la boîte de vitesse de ma voiture à la veille d'un championnat de France de cyclo-cross et d'avoir réussi à prendre le départ."

Jean Robic

"L'avantage du vélo sur la voiture est que tu peux te mettre debout sur les pédales sans te cogner la tête." - (inconnu)
Le vélo, en faire c'est facile, mais dès que ça monte on voudrait bien en descendre !  (inconnu)
La femme du cycliste sait que l'automne est revenu quand elle retrouve facilement sa crème dépilatoire. (inconnu)
Ne demande pas à un cycliste qui regarde la télé de changer de chaîne, il risque de sortir sa trousse à outils. (inconnu)
C'est quand même fou de penser que les coureurs sont payés pour rester assis. (inconnu)
La déviation est une excuse inventée pour tout cyclotouriste qui rentrera chez lui en retard.(inconnu)

Jean Robic

"Si tu m'as poussé dans le col de la Croix-de-Fer, il y a deux ans, alors que je ne t'avais rien demandé, c'était pour me ridiculiser devant le public, dit Robic de sa petite voix rageuse.

- N'empêche que tu étais bien content !
proteste Apo Lazaridès.
D'ailleurs personne n'a jamais eu bessoin de te pousser pour que tu sois ridicule.

- Repête !

- Oui, je le répète : tu es ridicule sans qu'on te pousse".

Pan ! ...

Le bruit d'une gifle magistrale"

Pierre Macaigne - Le Tour de France en prise directe.

Apo Lazarides

J'accelère progressivement. Ma position est telle sur le vélodrome que celui qui veut me dépasser doit le faire avec force. A un tour de l'arrivée, je suis toujours en tête. Dans la ligne droite opposée, je suis encore en tête, prêt à bondir en cas de démarrage. Dans le dernier virage,j'accélère encore. Personne ne vient à ma hauteur.J'aborde la ligne droite de l'arrivée toujours en tête.J'écrase mes pédales de plus en plus fort.

Bernard Hinault - Hinault Une volonté au service d’un destin

"Un athlète doit être un tueur, un tigre ! Au départ d'une course, tu dois partir avec dans l'esprit le fait que tu vas gagner, et si tu échoues, tu recommences le lendemain."

Bernard Hinault

"On a des champions qui deviennent fonctionnaires quand ils passent pros. Il faut leur mettre le couteau sur la gorge pour avoir des résultats. Les Français gagnent trop d'argent et ne font pas assez d'efforts"

Bernard Hinault

Un arrêt du Tour, c'est un arrêt du coeur, et pas seulement pour le sport cycliste. Car chaque fois que le Tour a été arrêté (1915! 1940!), c'est parce que le monde lui-même avait perdu les pédales.

Jacques Marchand Source : Dicocitations ™

Le peloton, c'est comme la prison. Dès que tu t'en échappes, des types en uniforme se lancent à ta poursuite.

(inconnu)


Raymond Poulidor
Raymond POULIDOR

"Face à Anquetil, Poulidor était complexé. Face à Poulidor, Anquetil était survolté. C'est ce qui à fait la différence".
Maurice Vidal (directeur de Miroir Sprint)

"Quand je bats dix fois Poulidor, les gens trouvent que c'est normal ; quand il me bat une seule fois, les gens applaudissent et la presse parle d'exploit."
Jacques Anquetil à Pierre Chany -l'homme aux 50 Ttours de France (Editons Cristel

Puy de Dôme, 1964, "J'aime bien rendre les coups que l'on me donne, et ce jour-là, Poulidor m'avait mis une superbe droite au menton ! Je n'en avais pas été vexé car nous nous étions bien battus, à la limite de nos forces respectives ..."
Jacques Anquetil - l'Equipe Magazine - numéro spécial d'avant Tour 1967

"Poulidor a connu des coups de pompe mémorables. Les fameuses défaillances de Limoges"
Jacques Anquetil, dans "Un divorce français, Anquetil et Poulidor" - Jacques Augendre

Jacques Anquetil
Jacques ANQUETIL

« Nous étions des vivants. Parfois des moribonds, jamais des robots »

Laurent Fignon (extrait de son livre : Nous étions jeunes et insouciants)

"Il ne faut pas confondre s'amuser et déconner. S'amuser, c'est éviter de se prendre au sérieux. Déconner, c'est mettre en péril ce qui est sérieux..."

Laurent Fignon (à propos de son livre : Nous étions jeunes et insouciants)

Il est temps de changer de vélo quand on vous vole l'antivol au lieu du vélo. (inconnu)

Le vélo, en faire c'est facile, mais dès que ça monte on voudrait bien en descendre ! (inconnu)

« Si la vieillesse est un naufrage, la bicyclette est certainement l’un des plus surs moyens d’éviter la noyade »

Raymond Poulidor

« La bicyclette n’est sortie ni du cerveau d’un savant ingénieur, ni de la planche à dessins d’un génial concepteur. Elle est une somme de trouvailles et de bricolages apportés par des artisans ingénieux. Le miracle est qu’une telle somme ait produit un engin d’une telle simplicité. »

Jean Bobet - à propos du vélo

Le Tour... C'est la fête d'un été d'hommes, et c'est aussi la fête de tout notre pays, d'une passion singulièrement française : tant pis pour ceux qui ne savent en partager les émotions, les folies, les espoirs!

Louis Aragon

Henri Sannier « Cioni fait des petits coucou au public, il est content d’être toujours là apparement !

 

.....Non Henri, il appelle sa voiture pour boire »

(en direct sur France Télévision)

Laurent Jalabert

"Je mets tous ceux qui prétendent que j'ai une "tête de cortisone" au défi de démontré que j'ai usé régulièrement de ce produit. Je ne cache pas l'avoir essayé, mais il me rendait malade"

Fréddy Maertens

"Charly Gaul se dopait. Beaucoup. C'est du moins ce qu'il a raconté. Vrai ? Faux ? - Mais ce que j'ai vu, de mes propres yeux vu, c'est le même Charly Gaul - incapable de se contrôler - réclamer un couteau de boucher pour se faire la peau de Louison."


Jean Bobet - 2002)

"Armstrong, ou il ne se dope pas, et il est le personnage le plus extraordinaire de l'histoire du sport, ou il se dope, et c'est un vil imposteur ?".

Claude Droussent

"Une des dernières volontés d'Eugène Christophe, le vieux gaulois, qui en était le premier porteur en 1919, a été d'être enterré avec le maillot jaune en 1970."

Jacques Goddet - 1989)

"Quand j'ai vu le maillot jaune, que j'avais la veille disposé devant mon lit, je me suis dit : "Qu'est-ce que tu fais dans la chambre de Merckx ?" - Je n'y croyais pas."

Bernard Thevenet

Découvrez toutes les expressions du cyclisme

expressions

 
 

 

© lepetitbraquet.fr